Flash d'informations

CHAN 2018 Etalons locaux du Burkina : exploit possible !

Prévu pour se dérouler du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc, les Etalons locaux de Drissa Traoré Malo dit Saboteur éliront domicile à Agadir, en compagnie du Congo, du Cameroun et de l’Angola. Le pari est possible, à condition de se départir de toute improvisation…

Lire la suite...

A la une

Tirs à Abidjan et à korhogo

 

Eclairage ou floutage de la metéo politico-militaire ?

Encore des coups de feu en Côte d’Ivoire, notamment à Abobo, N’Dotré, Coccody, Angré, Plateau et même au Nord à Korhogo, dans la nuit du 14 au 15 juillet 2017. Des hommes cagoulés auraient tenté de retirer des véhicules des forces de l’ordre. Ils auraient réussi à couper le réseau de communication de ces FDS. On déplore trois tués et six blessés.

Ces forces de l’ordre menaient «l’opération Epervier» qui visait à la recherche d’armes dans la suite de l’affaire Soul to Soul (le chef du protocole du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro) chez qui on a découvert un véritable arsenal. C’est la énième foucade meurtrière de mutins après celles de janvier et de mai qui ont secoué Abidjan, Bouaké, Daloa, Daoukro. Les assaillants de ce mi-juillet, veulent hypothéquer les jeux de la Francophonie prévus du 21 au 31 juillet prochains, si leurs désidérata ne trouvent pas de solution. Ces évènements gravissimes sont intervenus aussi, alors que Bédié, l’allié stratégique de Ouattara était dans sa résidence du 16e arrondissement de Paris, Soro était aussi en France, idem pour le prof. Maurice Kakou Guikahué… Alassane était seul à tenir la maison Côte d’Ivoire. Un hasard, vu que même en politique, Dieu ne joue pas aux dés ? Ça fait trop ! Ça fait peur ! Ça suscite moult interrogations ! Et ça nécessite une solution pérenne et définitive, en tout cas, une accalmie jusqu’à l’horizon 2020. Au-delà des jeux de la Francophonie que veulent prendre en otage les derniers mutins, lentement, sûrement et inexorablement, c’est l’avenir politico-militaire, pour ne pas dire l’avenir tout court de la Côte d’Ivoire qui se joue au gré des sautes d’humeur d’ex-soldatesques ou assimilés. On est enclin à le subodorer d’autant plus que les canonnades du 14 juillet dernier sont consécutives à de graves faits qui pourraient être le fil d’Ariane qui lie ces évènements et qui soulèvent des questions :

est-ce le congédiement par Ouattara de Niamien N’Goran, inspecteur général d’Etat, Jean Louis Billon, président du Conseil régional du Hamibol, tous deux fidèles de Henri Konan Bédié et Issiaka Fofana, étoile de la galaxie Soro, sans oublier les deux leaders mutins, Megbé Diomandé et Amadou Ouattara qui expliquent cette ire ?

ou serait-ce l’affaire ‘’Soul to Soul’’ qui se rapprocherait de Soro, ce qui s’assimilerait à cette autre mutinerie postélection à la présidence de l’Assemblée nationale ?

à moins que ce ne soit un télescopage de la volonté du chef de l’Etat de nettoyer les écuries des ex-rebelles, d’avec la naissance de la formation qui porte le nom de leur patron, Union des Soroistes (UDS) ?

En filigrane, c’est le bal mortel des prétendants au fauteuil de Ouattara qui bat son plein. Et on n’a pas besoin de côtoyer les crocodiles de la lagune Ebrié pour comprendre que la bataille feutrée se ‘’frontalise’’. Il y a combat entre les écuries et il y aura des morts politiques, si l’on reste optimiste. Oui, l’après Ouattara est gorgé de lourds nuages. La carte électorale ivoirienne, étant telle qu’aucun parti ne peut à lui seul conquérir le mandat suprême, c’est l’heure des mercato, si possible en usant de tous les coups. Machiavel s’est installé en Côte d’Ivoire, et ce pour longtemps, du moins jusqu’en 2020. Désormais, on a d’un côté le RHDP qui semble se craqueler chaque jour et de l’autre, Soro et alliés. Ainsi, à cet égard, même si le RHDP sérine la perspective d’une candidature unique dont l’impétrant sera issu du PDCI, le patron de cette dernière formation, Henri Konan Bédié tient souvent un langage clivant allant dans le sens de ce candidat unitaire, mais tout en adoubant Soro, qui «reste son bon petit» Un Soro qui semble malgré les épreuves de ces derniers années et mois s’être étoffé davantage. Et surtout, paraît se préparer pour l’échéance de 2020 et non «2030 selon le pacte conclu par Ouattara», à en croire Konan Bédié.

Tenez, en marge de la 43e session des parlementaires francophones tenue au Luxembourg, il a eu un long tête-à-tête avec son  «frère de la même case» Salifou Diallo, l’occupant du perchoir burkinabè, avec lequel les relations étaient exécrables depuis l’affaire des écoutes téléphoniques. Dans la foulée, le fait d’avoir été l’invité du Congrès constitutif du parti La République en Marche, du président Macron  n’est pas anodin politiquement,  quand on sait qu’il y a à peine plus d’un an, le même Soro avait dû quitter précipitamment la même France, recherché qu’il était par la justice, au nom d’un mandat d’arrêt international qui pendait sur sa tête. Le jeune locataire de l’Elysée aurait-il choisi de jouer la carte Soro pour l’après Ouattara, quand bien même il a reçu ce dernier il y a quelques jours de cela ? Assurément, que faut-il penser de ces accès de mutineries à tiroir de ces mics-macs politiciens ? D’un éclairage nouveau ou d’un floutage de la météo politico-militaire de la Côte d’Ivoire ? Peut-être qu’il faudra qu’Alassane Ouattara et Guillaume Soro s’enferment seuls dans une salle et se parlent d’homme à homme, pour accoucher d’une situation rassérénée et durable du pays d’Houphouët ? .

Zowenmanogo ZOUNGRANA

Ajouter un Commentaire


Partners Section:

  1. New movie releases
  2. New movie releases
  3. New movie releases
  4. New movie releases
  5. New movie releases
  6. New movie releases
  7. New movie releases
  8. New movie releases
  9. New movie releases
  10. New movie releases
  11. New movie releases
  12. New movie releases
  13. New movie releases
  14. New movie releases
  15. New movie releases
  16. New movie releases
  17. New movie releases
  18. New movie releases
  19. New movie releases
  20. New movie releases
  21. New movie releases
  22. New movie releases
  23. New movie releases
  24. New movie releases
  25. New movie releases
  26. New movie releases
  27. New movie releases
  28. New movie releases
  29. New movie releases
  30. New movie releases
  31. New movie releases
  32. New movie releases
  33. New movie releases
  34. New movie releases
  35. New movie releases
  36. New movie releases
  37. New movie releases
  38. New movie releases
  39. New movie releases
  40. New movie releases
  41. New movie releases
  42. New movie releases
  43. New movie releases
  44. New movie releases
  45. New movie releases
  46. New movie releases
  47. New movie releases
  48. New movie releases
  49. New movie releases
  50. New movie releases
  51. New movie releases
  52. New movie releases
  53. New movie releases
  54. New movie releases
  55. New movie releases
  56. New movie releases
  57. New movie releases
  58. New movie releases
  59. New movie releases
  60. New movie releases
  61. New movie releases
  62. New movie releases
  63. New movie releases
  64. New movie releases
  65. New movie releases
  66. New movie releases
  67. New movie releases
  68. New movie releases
  69. New movie releases
  70. New movie releases
  71. New movie releases
  72. New movie releases
  73. New movie releases
  74. New movie releases
  75. New movie releases
  76. New movie releases
  77. New movie releases
  78. New movie releases
  79. New movie releases
  80. New movie releases
  81. New movie releases
  82. New movie releases
  83. New movie releases
  84. New movie releases
  85. New movie releases
  86. New movie releases
  87. New movie releases
  88. New movie releases
  89. New movie releases
  90. New movie releases
  91. New movie releases
  92. New movie releases
  93. New movie releases
  94. New movie releases

Aujourd'hui au Faso

11 BP 529 Ouagadougou CMS 11- Téléphone: 50 30 27 37/ 70 93 57 57 - Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | webmail