15e édition du SIAO : Briefing à 72h de l’événement

15e édition du SIAO : Briefing à 72h de l’événement

Placée sous le thème : «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique», la 15e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) se tiendra du 26 octobre au 4 novembre 2018. C’est dans ce contexte que le Comité national d’organisation (CNO), sous la présidence du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, a animé une conférence de presse, le mardi 23 octobre 2018 à Ouagadougou. Objectif, informer l’opinion nationale et internationale de l’état des préparatifs de l’édition, de communiquer sur les dernières innovations et les consignes.

Bientôt, Ouagadougou abritera la 15e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), placée sous le thème : «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique». A 72h du biennal de l’artisanat africain, le ministre Harouna Kaboré et son staff ont animé une conférence de presse, le mardi 23 octobre 2018, dans l’enceinte du SIAO. L’objectif était de briefer l’opinion nationale sur les préparatifs de l’évènement ainsi que les innovations de dernières minutes. «Le comité d’organisation est fin prêt et procède actuellement aux derniers réglages pour une belle fête de l’artisanat à Ouagadougou», foi du ministre Harouna Kaboré à l’entame de sa déclaration liminaire. A l’entendre, l’organisation du SIAO vient rappeler une fois de plus l’engagement du gouvernement à soutenir, stimuler et accélérer l’essor du secteur de l’artisanat en vue d’une meilleure participation à l’économie nationale. «Plus qu’une institution, le SIAO est le plus grand Salon au monde, dédié à l’artisanat africain», a-t-il souligné. Il a ajouté que sur une prévision initiale de 550 stands, 652 demandes de stands ont été enregistrées chose qui selon le ministre a été satisfaite. Sur la question sécuritaire, Harouna Kaboré rassure : «toutes les dispositions sont prises pour que la fête se passe à merveille. Et pour cela, les alentours des bâtiments qui abritent l’évènement seront sécurisés. Des vidéos surveillances sont placées pour mieux contrôler ceux qui rentrent et sortent, des drones aériens survoleront le périmètre concerné sans oublier le processus de fouille minutieuse à l’entrée». Mais pour que cela se passe dans les normes, explique le ministre, il faut que tous les participants jouent le jeu en étant disciplinés et en respectant les consignes sécuritaires qui leur ont été imposées. «Avec la Baraka et le respect des choses, nous devons réussir l’évènement sans aucun dommage», a conclu le ministre Harouna Kaboré.

Omar SALIA

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR