2e congrès ordinaire de l’UPC  : Le comité national d’organisation, installé par Zéph

2e congrès ordinaire de l’UPC : Le comité national d’organisation, installé par Zéph

Dans le cadre des préparatifs du deuxième congrès ordinaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), qui se tiendra les 20, 21 et 22 juillet prochains, le président du parti, Zéphirin Diabré, a installé officiellement, le comité d’organisation, le mercredi 9 mai 2018, au siège du parti. Il est composé de 52 membres dont le président est Adama Sosso.

Quatre ans après la tenue de son premier congrès ordinaire, le parti de l’Union pour le progrès et le changement se prépare à la tenue de son second congrès, qui se tiendra les 20, 21 et 22 juillet prochains à Ouagadougou. Afin de faire de cet évènement, une réussite, le président du parti, Zéphirin Diabré, a installé officiellement le comité d’organisation.C’était au cours d’une cérémonie organisée le mercredi 9 mai 2018, au siège du parti. Le comité est composé de 52 membres dont le président est Adama Sosso.

Le secrétaire général du parti, Adama Sosso, par ailleurs, président du comité d’organisation national du congrès, soutient que le plus important, après leur installation, est de travailler à ce que la participation des militants, depuis l’intérieur du pays, puisse être effective à ce congrès. «Il s’agit d’un congrès, ce sont des moments d’introspection, de réflexion pour l’avenir et cela nécessite donc, la participation des uns et des autres. Notre souci donc, c’est de faire en sorte que tout le monde puisse participer et qu’on puisse véritablement sortir avec des résultats très probants», a-t-il laissé entendre. Ce sera aussi une occasion, aux dires de Adama Sosso, de revisiter les textes fondamentaux du parti et de corriger des situations. «Toutes les questions liées aux questions disciplinaires seront abordées, telles la question des députés frondeurs, l’arrondissement n°3, les questions liées aux communes», a informé M. Sosso.

Le président du parti, Zéphirin Diabré a, à l’issue de l’installation, félicité les membres nouvellement installés. Puis, il les a remerciés et encouragés de l’immense tâche qui les attend. Il explique que la vie d’un parti est rythmée de choses importantes, parmi lesquelles le congrès. Il poursuit en informant que pour la tenue du congrès, les textes prévoient que c’est tous les quatre ans que doit se tenir le congrès. «Le dernier a eu lieu en 2014, à la Maison du peuple. Quatre ans sont passés, pendant lesquels nous avons eu un parcours.Quatre ans passés qui nous interpellent et nous demandent de repartir nous asseoir dans le cadre d’un deuxième congrès ordinaire pour, non seulement tirer les enseignements de ce parcours, mais aussi tracer les chemins de l’avenir», a laissé entendre Diabré. C’est, à l’en croire, pour satisfaire donc, à cette double exigence (statutaire et politique) que le congrès va se tenir. Aux membres du comité d’organisation, il les a invités à se mettre rapidement à la tâche, afin que les missions qui sont assignées soient remplies, à la satisfaction de leurs militants et qu’au soir du 22 juillet, ils puissent tous dire : «mission accomplie». En outre, il n’a pas manqué de remercier l’ensemble des militants et militantes qui a jusque-là accompagné le parti dans les différentes batailles qu’il a déjà menées. Il les a encouragés par ailleurs, à faire de ce congrès qui est le leur, une réussite .

Pélagie OUEDRAOGO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0