4 casques bleus ivoiriens tués au Mali : le général Doumbia apporte la compassion de la nation à la troupe

4 casques bleus ivoiriens tués au Mali : le général Doumbia apporte la compassion de la nation à la troupe

Le chef d’Etat-major général des armées de Côte d’Ivoire, le général de corps d’armée, Lassina Doumbia était, le samedi 16 janvier 2021, auprès des casques bleus ivoiriens de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à Tombouctou pour leur traduire la compassion de toute la nation.

Cette visite intervient quelques heures après l’attaque que le contingent ivoirien a subie dans cette localité et qui a fait quatre morts et trois blessés, le mercredi 13 janvier 2021.

Selon une note d’information du Bureau d’information et de presse des armées (BIPA), M. Doumbia a transmis les condoléances du président de la République, la compassion du Premier ministre et le soutien de toute la nation ivoirienne aux casques bleus ivoiriens.

Aussi, leur a-t-il demandé de tenir bon, car engagés dans un combat qui est noble et juste. Adresse au cours de laquelle, le chef d’Etat-major général a indiqué à ses hommes, que les meilleures unités ne sont pas forcément celles qui ne subissent pas de pertes.

«Les meilleures unités sont celles qui savent réagir et n’abandonnent jamais leurs hommes, morts ou blessés, et matériels sur le terrain», a-t-il encouragé, précisant que sont considérées comme excellentes, celles qui ne se laissent pas démoraliser lorsqu’elles prennent des coups, et poursuivent leur mission avec le même niveau d’engagement.

Les invitant ainsi à se réarmer moralement, le général de corps d’armée a rappelé les valeurs qui fondent le soldat ivoirien, faites de courage, de dépassement mais également de résilience. Il a demandé aux soldats de se tenir aux côtés du peuple malien dans un cadre multinational pour ramener la paix et la stabilité dans de ce pays meurtri.

Sur le récit des circonstances de l’attaque du convoi de la compagnie ivoirienne en mission de reconnaissance, le Commandant du bataillon ivoirien (CIV-BAT) le lieutenant-colonel Kouamé Jean-Marie a révélé le caractère particulièrement violent de l’affrontement. L’on retiendra que ce n’est pas la supériorité tactique ni capacitaire qui était l’ennemi ce jour-là, mais plutôt la perfidie, la traîtrise et la lâcheté. L’on note également la prompte réaction des Forces ivoiriennes qui ont réussi à repousser cette attaque complexe sous des feux nourris pendant plus d’une heure avant l’arrivée des renforts et des secours.

L’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Mali, Cheick Bakayoko, a félicité l’ensemble du bataillon pour le sens élevé du devoir et du professionnalisme unanimement reconnus et appréciés des acteurs présents sur le théâtre malien. Depuis le début de l’année 2021, les positions de la MINUSMA ont connu une quinzaine d’attaques soit une moyenne d’une attaque par jour.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR