ADF/RDA : Me Gilbert Noël Ouédraogo à l’écoute de la Confédération paysanne

ADF/RDA : Me Gilbert Noël Ouédraogo à l’écoute de la Confédération paysanne

Me Gilbert Noël Ouédraogo, candidat à l’élection présidentielle de 2020, dans le cadre de l’élaboration de son programme politique, est allé s’entretenir avec les leaders de la structure paysanne regroupés au sein de la Confédération paysanne du Faso. Il s’est agi pour lui de leur décliner son programme politique mais aussi de recueillir les préoccupations réelles des paysans pour mieux les intégrer dans le programme de gouvernance de l’ADF/RDA.

«Nous avons décidé, dans le cadre de l’offre politique que nous devons offrir au peuple burkinabè, de faire des tournées sur l’ensemble du territoire pour recueillir les avis des uns et des autres. Aussi, nous avons identifié une douzaine d’organisations et faîtières que nous pensons essentielles pour avoir leur point de vue sur notre programme et recueillir leur préoccupation», a expliqué Me Gilbert Noël Ouédraogo.

Le président du Conseil d’administration de la Confédération paysanne du Faso, Bassiaka Dao, dit avoir exposé au candidat du parti de l’éléphant, les difficultés que traverse actuellement le monde paysan à savoir : «La non reconnaissance du métier d’agriculteur, la non prise en compte des difficultés réelles des agriculteurs et du manque de politique agricole pouvant apporter un changement réel sur la vie des producteurs en particulier et des Burkinabè en général».

Bassiaka Dao a donc profité de l’occasion pour inviter l’ADF/RDA à faire en sorte que dans son programme politique, il puisse prendre en compte les préoccupations des agriculteurs en mettant l’accent sur les questions foncières, la production, la transformation et l’accès aux marchés.

«Ils ont leur mot à dire parce qu’ils ont l’expérience du domaine et nous en tant qu’Homme politique aspirant gérer le pays, nous devons aller vers eux pour nous enrichir de leur expérience afin de mieux répondre à leurs aspirations», indique le président de l’ADF/RDA. A l’en croire, il s’agira dans son programme de voir comment moderniser le secteur agricole, comment passer à une agriculture intensive, comment faire en sorte que ceux qui sont dans ce secteur puisse se développer et nourrir l’entière population du Burkina Faso.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR