Affaire Thomas Sankara : la Chambre de contrôle débute l’audience de confirmation des charges

Affaire Thomas Sankara : la Chambre de contrôle débute l’audience de confirmation des charges

On s’achemine vers une nouvelle étape cruciale dans l’affaire Thomas Sankara. Hier mardi 19 janvier 2021, la Chambre de contrôle a débuté l’audience de confirmation des charges qui consiste à entendre les personnes inculpées dans le dit dossier dans le but de confirmer ou de lever les charges retenus contre elles. C’est ainsi que le général Gilbert Diendéré, considéré comme l’un des principaux accusés dans cette affaire a pris part à cette audience. Mais peu de temps après son début, l’audience a connu une suspension. Selon une source proche du dossier, elle reprendra dans quelques jours, le temps de «procéder à quelques réglages».

Selon Me Hien Ollo Larousse, avocat au Barreau du Burkina, qui s’est confié à nos confrères de Lefaso.net,  à ce stade, il est difficile de dire que tout est enfin réuni pour que le procès se tienne, malgré qu’il s’agisse de la dernière étape avant le jugement. Le procès, pour lui, sera fonction de ce que la Chambre de contrôle va décider. «Lorsque le juge d’instruction finit d’instruire, il rend son ordonnance de clôture. Et la Chambre de contrôle fait une sorte de réexamen des charges, mais pas un jugement», a-t-il expliqué.

Rappelons que depuis juillet 2015 date de  l’étude balistique et l’autopsie des corps, 23 personnes dont le général Diendéré ont été inculpées à ce jour et les auditions suivent leur cours au tribunal militaire de Ouagadougou. Plusieurs  lots de dossiers déclassifiés par la France ont été reçus. Deux mandats d’arrêt ont été émis contre l’ancien président Blaise Compaoré exilé en Côte d’Ivoire depuis sa chute en 2014 pour «assassinat», «recel de cadavre» et «atteinte à la sûreté de l’Etat» et contre Hyacinthe Kafando, son chef de sécurité au moment des faits, en fuite depuis 2015.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR