Amadou Ba, nouveau premier ministre et retour d’un banni au Sénégal : 3e mandat, deuxième nœud gordien à trancher pour Macky Sall

Amadou Ba, nouveau premier ministre et retour d’un banni au Sénégal : 3e mandat, deuxième nœud gordien à trancher pour Macky Sall

Amadou Mame Diop élu au perchoir après une rentrée parlementaire et un vote très chahutés, voici venus les jours du deuxième homme de l’armature institutionnelle et surtout de la galaxie Macky Sall, le premier ministre de l’après suppression du poste en décembre 2019. Ci-devant directeur général des Impôts et domaines où il côtoyait un certain Ousmane Sonko, ex-grand argentier et ex-chef de la diplomatie sénégalaise, Amadou Ba a certes un long compagnonnage avec son patron Macky Sall ce qui ne l’a pas empêché de connaître une sorte de purgatoire, avant que son étoile commence à réapparaître aux élections locales, puis à luire à partir de ce 17 septembre 2022. Supprimé pour «raison d’efficacité» le rétablissement de la fonction avec Amadou Ba sera-t-il efficace ?

Une assemblée nationale dotée d’un président, homme-lige de Macky Sall, véritable surprise du chef s’il en est, et un nouveau chef de gouvernement, lui aussi acquis totalement au président sénégalais, amis, alliés et affiliés diront qu’à 19 mois de la fin de son deuxième et ultime mandat, selon la prescription constitutionnelle, il a résolu 2 grosses équations qui devraient l’aider à mieux habiter la fonction, à ne pas être un président désincarné, face à son programme dont le moindre n’est pas la Plan sénégalais émergeant 2 mais la météo politique reste opaque.

Car si Macky Sall «tient» l’Assemblée nationale à un député près, et si Amadou Ba, 61 ans, qui revient de loin est de nouveau aux affaires, rien n’est balisé pour autant pour le président de la République. A commencer par cette histoire de 3e mandat qui est dans tous les esprits  notamment dans ceux de ses adversaires, et de lui-même selon ces derniers.

Car sur cette tentation de 3e bail, Macky Sall a cultivé un suspens, voire un funambulisme, «je ne cherche pas à dévoyer la démocratie», répondra-t-il au site américain Bloomberg le 9 septembre dernier, à Rotterdam (Pays bas) et s’il cale sur le «ni Oui, ni Non !», c’est que toutes les options sont toujours dans l’ordre du possible.

Avec une forte probabilité pour une 3e mi-temps au palais. Certains de ses proches y croient à commencer par la désormais frondeuse Aminata Touré, plongée dans l’amertume, du fait que Macky ait préféré Amadou Ba à elle, mais aussi par l’envergure de l’occupant du perchoir qui devra brider les ardeurs de l’autre légitimité l’opposition pour entériner les réformes de l’Exécutif. Si c’est Oui, Macky Sall prend le risque de créer une tornade politique dont il n’est pas sûr de sortir indemne.

D’abord, parce qu’aucun de ses prédécesseurs n’a tenté le coup, Senghor a remis le pouvoir à Abdou Diouf, ce dernier a été terrassé par Abdoulaye Wade, lequel a cédé le pouvoir à Macky Sall après 2 mandats.

Actuellement rien, absolument rien, n’interdit au président sénégalais de lever définitivement cet état de clair-obscur. Il devra se décider car une présidentielle, c’est aussi une question d’écurie. Car s’il veut ce 3e mandat indu, il lui faudra aussi intégrer l’équation Karim Wade dans le jeu politique. En effet, Gorgui, en embuscade depuis des lustres pour remettre en selle son fils, usera jusqu’à la corde, sa coalition Wallu, allié de Yewwi Asken Wi, son soutien à l’hémicycle contre le retour de l’ancien «ministre du ciel et de la terre», son fils dans l’arène  Sénégalaise.

Sur quel pied dansera Macky Sall ce Mbalax politique ? Avec des fidèles à la primature et à l’Assemblée nationale, il a ôté 2 petits cailloux dans son soulier, mais même à supposer qu’il passe outre toutes ces hypothèques et qu’in fine, il décide de gouverner par ordonnance, il lui faudra trancher et dans le vif le nœud gordien du 3e mandat. Il y va au délà des batailles politiques et des egos,  de l’avenir du pays  de la Téranga !

 

Christelly NOMTONDO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR