ASFA-Y 0 – EFO  0 : Les Asfasiens grignotent 1 point important !

ASFA-Y 0 – EFO  0 : Les Asfasiens grignotent 1 point important !

Dimanche dernier au stade du 4-Août, un petit public avait effectué le déplacement pour le derby de la capitale. Au terme d’un match sans relief, l’arbitre central Boureima Sanogo, a renvoyé les deux équipes dos-à-dos.

Si ce nul de 0 but partout ne profite pas véritablement à l’EFO, l’ASFA-Y peut s’en réjouir. Dans sa situation actuelle, chaque point vaut son pesant d’or, surtout lorsqu’il est acquis devant l’éternel rival, donné favori dans cette opposition. Sous la direction de l’arbitre Boureima Sanogo, qui aurait tenu son match, les premières initiatives sont à mettre à l’actif de l’EFO.

Très en vue, Moussa Yedan, sur le côté gauche réussi un centre qui trouve la tête de Blaise Yaméogo. Gêné par un défenseur, le coup de boule de l’attaquant stelliste ne trouve pas le cadre. Dès lors, on pensait que les absents regretteront d’avoir snobé le derby retour de la capitale. Hélas, si quelques sujets à l’image de Moussa Yedan (malgré quelques mauvaises orientations du jeu), l’expérimenté Daouda Diakité qui assurait l’imperméabilité des cages, ou le remuant jaune et vert Sam Ibrahim Ilboudo, d’autres ont pour la plupart, aligné des imperfections criantes.

On ne s’attendait pas forcément à une rencontre plaisante, mais au moins, les spectateurs espéraient vivre quelques piques d’émotion lors de ce derby. Il n’en fut presque rien. Sans relief, sans imagination, ni inspiration, le match ASFA-Y – EFO a laissé un visage affligeant, qui n’est en réalité, que le reflet du niveau de notre football. Avec un score de 0 but partout, c’est plutôt un rendez-vous manqué pour les deux clubs, même si dans les états-majors, on peut estimer que l’honneur est sauf. Le point du nul est peut-être bon à prendre du côté des bleu et blanc, mais personne ne doute qu’il vaut son pesant d’or chez les jaune et vert qui s’accrochent comme ils le peuvent pour ne pas descendre. Ce petit point leur permet d’ailleurs de céder leur tabouret d’avant dernier à Bobo Sport, battu sur ses propres installations par l’USO, sur le score de 2 buts à 1.

Pendant que les poids lourds d’autrefois se morfondent à divers degrés dans le récapitulatif, l’ASFB, elle, poursuit son ascension. C’est à la différence d’un but, qu’elle a raflé les 3 points de la journée, devant l’AJEB. Une belle opération qui permet au coach Oscar Barro et ses vaillants garçons, de conforter leur pole position.

Devant une équipe de Banfora venue défendre crânement sa place sur le podium, les mômes de Salitas qui ont dominé la rencontre, ont dû aller puiser au fond de leur réserve, pour faire plier les visiteurs. Les Unionistes de la Comoé peuvent remercier Rahimo, vainqueur du RCK par 2 buts à 1. Cette défaite du RCK maintient l’USCO sur le podium.

Le derby de Koudougou tourne à l’avantage du BPS

Programmé le samedi par les organisateurs bien inspirés, le derby de Koudougou n’a pas déçu. Le stade Batiébo Balibié a fait le plein pour ce match retour BPS – ASEC-K. Entre une équipe du BPS qui perd peu (une seule défaite depuis le début de la saison) et une formation jaune et noir de l’ASEC-K qui possède les meilleurs arguments offensifs, la partie s’annonçait captivante, surtout quand on jauge le niveau de rivalité entre ces deux clubs.

Forte de sa force offensive, c’est l’ASEC-K qui lance les hostilités. Entre l’envie de bien faire et la précipitation des garçons du président Inoussa Tapsoba, c’est le BPS, bien concentré, qui va réussir la première réalisation. La pause intervient sur le score de 1 but à 0. Rien n’est joué, mais les poulains du coach Mbemba Touré reviennent sur le terrain avec la même «absence». Les mots choisis par le président Tapsoba à la mi-temps pour fouetter l’orgueil de ses protégés n’auront pas eu l’effet escompté. Frileuse et portée par son envie de rétablir la parité au score, l’ASEC-K multiplie les fautes et ouvre des brèches. Du côté du BPS, le coach opère un changement gagnant. Le derby est définitivement plié avec le deuxième but du BPS. 2 à 0.

Candidate sérieuse à la montée en D1, l’ASEC-K conserve toujours ses chances malgré cette défaite. Même si la fin du match a été assez mouvementée, on peut saluer l’esprit qui a prévalu lors de ce choc. C’est peut-être le lieu de saluer également le travail abattu en amont, par le président de l’ASEC-K, Inoussa Tapsoba, qui depuis plusieurs années maintenant, œuvre inlassablement à faire du football de Koudougou, un instrument de rapprochement et de fraternisation plutôt qu’un motif de discorde. C’est déjà cela de gagner, et cet ancien joueur de l’ASEC-K peut être fier des actions qu’il mène avec discrétion et efficacité.

Hamed JUNIOR

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0