Blocus du convoi militaire français : pendant combien de temps encore ?

Blocus du convoi militaire français : pendant combien de temps encore ?

C’est toujours l’impasse pour le convoi militaire français en route pour le Niger. Après trois jours passés aux portes de Kaya, où face à une farouche opposition de manifestants, il a été contraint de rebrousser chemin vers Ouagadougou, aucune issue favorable n’a été trouvée pour favoriser le départ du convoi controversé. Hier lundi 22 novembre 2021, plusieurs sources témoignaient de la présence à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou dudit convoi. Après les journées tendues du jeudi, vendredi et samedi derniers, le convoi est revenu sur ces pas en attendant l’issue des concertations entre les «croquants» et les autorités administratives de la région du Centre-Nord. Selon des sources proches du  gouvernement, des instructions ont été données au gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir Sègueda, pour trouver un compromis favorable au passage du convoi par la ville de Kaya.

Depuis le début du blocus, aucune voix officielle ne s’est exprimée sur la situation. Les autorités françaises ont à travers des messages, appelé à l’apaisement et exhorter les autorités burkinabè à user de leur influence pour permettre au convoi de poursuivre sa route vers le Niger. Le dimanche 21 novembre 2021, par la voix de Jean-Yves Le Drian, la France a demandé au président Kaboré d’intervenir afin qu’une solution soit trouvée à ce blocus. Mais depuis lors, c’est silence radio du côté des autorités burkinabè. Impossible donc de dire si cet important convoi de 60 camions qui doit se rendre à Gao pour ravitailler l’armée française et ses partenaires pourra arriver à destination.

La veille, le candidat à l’élection présidentielle française, Jean Luc Mélenchon, s’est  prononcé sur ce blocus. «Je demande amicalement au Burkinabè de nous faire la faveur de  laisser partir sans heurt le contingent militaire français. Le message est désormais passé vers les autorités françaises», avait-il écrit.

Depuis la nuit du samedi 20 novembre 2021, Internet mobile a été coupé sans qu’une explication ne soit donnée aux utilisateurs. Pour plusieurs observateurs, le blocus du convoi serait à l’origine de cette coupure. Il s’agirait, selon une certaine opinion, de briser la dynamique de la mobilisation contre le passage de ce convoi.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR