BOA :  Bon vent au nouveau DG-Sénégal, Bonjour au DGA-Burkina !

 BOA : Bon vent au nouveau DG-Sénégal, Bonjour au DGA-Burkina !

Bank of Africa-Burkina a désormais, un nouveau directeur général adjoint à l’exploitation. Il s’agit de Khalid Lyoubi, qui prend ainsi, la place d’Abdel Zampalégré. Ce dernier promu DG de BOA Sénégal rejoindra incessament le pays de la Téranga. Il a été initié donc un cocktail dînatoire, le jeudi 12 avril 2018, par le personnel de la banque, pour souhaiter bon vent au nouveau DG BOA Sénégal et la bienvenue au DGA Burkina. 

«Que dire de Abdel ! Après plusieurs années d’expérience professionnelle dans le privé, il intègre en mars 1998, la BOA-Burkina Faso qui venait d’ouvrir ses portes au public, comme chargé de clientèle. Fort de son expérience, Abdel occupera, tour à tour, au sein de la banque d’importantes fonctions : responsable du crédit, de 2002 à 2008, responsable du département exploitation, de 2009 à 2010, directeur de l’exploitation, de 2010 à 2011 et directeur général adjoint en charge de l’exploitation, de 2011 à ce jour». «De ces nombreuses années, tes collègues et en particulier tes collaborateurs retiennent ta rigueur dans le travail, ta répartie empreinte d’une spontanéité, ton humilité, ta grande capacité de travail et ta loyauté» s’est exprimé le directeur général, Faustin Amoussou, parlant de son désormais ex-DGA à l’exploitation. Ainsi après une vingtaine d’années, où il n’a pas manqué de montrer sa capacité à faire pleinement son devoir, à travers un beau parcours, Abdel Zampalégré, dépose désormais ses valises au Sénégal où il est monté en grade, puisqu’il devient le DG de BOA du pays de la Téranga. Ne tarissant toujours d’éloges à l’endroit de M. Zampalégré, Faustin Amoussou fera savoir qu’ils ont atteint un accroissement de ressources clientèle de 21,7% à 524 milliards de F CFA, une augmentation des crédits directs de 13,3% à 432 milliards de F CFA. Et ce n’est pas tout : un total de bilan en hausse annuelle de 6% à 757 milliards de F CFA. En gros, un résultat net en progression de 21,1 % à 15 milliards de FCFA. Pour sa part, le DGA sortant mettra cette réussite au compte de la clientèle, cela en paraphrasant, Henry Ford, en disant : «Ce n’est pas l’entreprise qui paye les salaires, mais le client». Et à eux, il s’est adressé en affirmant que «Vous avez permis à notre banque de se hisser dans le top des banques de la place. Notre expérience dure depuis 20 ans et je suis optimiste quant à l’avenir qui sera celui que nous voulons qu’il soit et ce, grâce à la confiance mutuelle et nos engagements réciproques». Au DGA entrant Khalid Lyoubi, le DG Amoussou dira compter sur son expérience de plus de vingt-quatre ans dans l’exploitation au sein de la Banque marocaine de commerce extérieur (BMCE), ses performances réalisées à BOA-Côte d’Ivoire, comme directeur général adjoint en charge du pôle exploitation. Khalid Lyoubi est marié et père de 3 filles. Il est originaire de la ville de Fès au Maroc qui est la capitale spirituelle et scientifique du royaume. Il a commencé son cursus scolaire dans cette même ville. Sa carrière professionnelle a débuté en 1989, avec la BMCE Bank of Africa. Il a gravi les échelons de directeur adjoint d’une succursale, directeur de succursale, directeur de groupe, directeur central de l’exploitation, directeur adjoint dont la région était composée de 120 agences et 5 centres d’affaires. Son expatriation a commencé en 2013 en Côte d’Ivoire comme DGA de l’exploitation, où il y fera 5 ans. Présent au cocktail, le président du conseil d’administration de la BOA, Lassiné Diawara, ne manquera pas de féliciter son «fils Abdel» car son papa, Idrissa Zampalegré (qui fut ministre, DG de la CNSS) ayant été son promotionnaire. «Abdel, tu n’auras pas du mal à t’adapter au Sénégal : tu as le teint et la taille qu’il faut, il te reste, le wolof. Mais limite toi à la langue seulement», le taquinera-t-il dans une humour qui plongera la salle dans une hilarité générale .

Larissa KABORE

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0