Burkina Faso : Smarty, désormais ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF

Burkina Faso : Smarty, désormais ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF

C’est une nouvelle reconnaissance pour la culture et pour l’artiste rappeur Smarty qui fait son entrée dans le cercle restreint des personnalités qui comptent dans le domaine de la défense des droits des enfants. Le vendredi 26 juin dernier, Louis Salif Kikiéta alias Smarty a été fait ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

L’artiste très connu pour ses prises de position rejoint ainsi une centaine d’autres artistes, d’athlètes et de personnalités à travers le monde qui mettent leur talent au service de la promotion des droits de l’enfant. Dans son mot, la représentante de l’UNICEF au Burkina Faso a exprimé sa joie de consacrer une des voix les plus écoutées comme ambassadeur de son organisation. «Nous sommes très heureux de compter Smarty parmi les champions des enfants du Burkina Faso ! Talentueux et humble, c’est un modèle positif pour les enfants et les jeunes», s’est félicité le Dr Anne Vincent, Représentante de l’UNICEF au Burkina Faso.

Notons que Smarty très engagé pour la cause et le bienêtre des enfants, avait récemment lancé, face à la crise du Covid-19, un appel en faveur des personnes déplacées et des enfants de son pays.

 «Contribuer à plaider la cause des enfants aux côtés de l’UNICEF est un acte crucial pour moi. Je souhaite porter la voix des enfants aussi fort et haut que possible», a déclaré Smarty lors de sa nomination. En sa qualité d’ambassadeur national de bonne volonté, Smarty sera sollicité, pour participer activement aux événements spéciaux de l’UNICEF afin de renforcer le plaidoyer en faveur des enfants. L’artiste souhaite transmettre un message de paix et d’espoir aux enfants et aux jeunes.

Lors de ses nombreux passages à la télé, Smarty avait fait des confidences sur l’enfance difficile qu’il a connue lui-même mais aussi toutes les contraintes de la vie qui l’avaient obligé à quitter les bancs de l’école pour aller à la recherche de sa pitance quotidienne. Un des icônes de la musique Rap au Faso, il parviendra à se hisser au sommet de la musique avec sin binôme Mawndoé au sein du Groupe Yeleen. Suite à des problèmes internes, la rupture avec son compagnon le  conduira à entamer une carrière solo. En 2013, il est  lauréat du prix Découvertes RFI en octobre 2013 avec l’album «Afrikan Kouleurs».

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR