CADDL : la Coordination des femmes de Ouagadougou a marché sur l’Assemblée nationale

CADDL : la Coordination des femmes de Ouagadougou a marché sur l’Assemblée nationale

La Coalition des associations pour la défense du droit au logement (CADDL), à travers la Coordination des femmes de la ville de Ouagadougou a marché sur l’Assemblée nationale ce mardi 20 octobre 2020. «La vie est chère, les plus riches s’accaparent de tous au détriment des pauvres. Même quand nous allons en justice ou au commissariat, c’est le pauvre qui a toujours tort», a déclaré la représentante des mécontentes du jour. C’est donc pour traduire ce ras-le-bol que les femmes, balai en main, ont battu le pavé.

Elles ont expliqué être sorties pour demander à la représentation nationale «d’annuler» la loi sur le logement qu’elle a voté car elle ne permet pas à tous les Burkinabè d’avoir les mêmes droits. «Nous réclamons juste le droit à un logement décent». Pour la Coordination des femmes de la ville de Ouagadougou, le gouvernement refuse de mettre des parcelles à la disposition des populations. Pendant ce temps,  des sociétés immobilières sont en train de s’accaparer de toutes les terres. «Elles ne peuvent pas faire cela sans l’aval des autorités», ont souligné les femmes. En rappel la CADDL est :

contre le pillage du foncier par les dirigeants et leurs sociétés immobilières

Pour l’abrogation de la loi 057-2008 portant promotion immobilière ;

Pour la relecture sans délai de la RAF 2012 et de tous les textes impopulaires sur le foncier ;

Pour la baisse significative des loyers et des prix des matériaux de construction.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR