CDP et Présidentielle du 22 novembre : Alpha Yago appelle les militants à voter Eddie Komboïgo

CDP et Présidentielle du 22 novembre : Alpha Yago appelle les militants à voter Eddie Komboïgo

Le secrétariat national chargé du mouvement associatif et des OSC du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a convié les hommes de médias à un point de presse, le jeudi 4 juin 2020 à Ouagadougou. Le secrétaire exécutif national, Alpha Yago, a donné son analyse de la situation nationale avant de se prononcer sur le choix de Eddie Komboïgo comme candidat du CDP pour la présidentielle de novembre. Il a invité les Burkinabè, même les électeurs de la majorité présidentielle qui sont objectifs et lucides à choisir la voix de la sagesse et de la raison en portant Eddie Komboïgo à la magistrature suprême, le soir du 22 novembre 2020.

La présidentielle au Burkina Faso est prévue le 22 novembre prochain et les différents partis politiques s’activent. C’est ainsi qu’au Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo a été élu lors des primaires, comme candidat du parti à cette élection. Son choix a été fait à un moment où le pays connait des difficultés sur différents plans.

 Sur le plan sécuritaire, le secrétaire exécutif national chargé du mouvement associatif et des OSC du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Alpha Yago, confie que l’insécurité a atteint aujourd’hui des sommes inégalées au Burkina Faso. Face à cette situation, il relève l’incapacité du pouvoir en place à relever le défi. Estimant que cela n’est pas une surprise, il souligne que cette insécurité a des répercussions sur les autres aspects socio-économiques du pays. «Du fait de l’insécurité, l’économie de notre pays est au plus bas niveau», a-t-il soutenu.

Cette situation selon lui, réduit de manière drastique les recettes fiscales du pays, ce qui amène le gouvernement à emprunter régulièrement de l’argent pour faire face à certaines dépenses. La conséquence si on s’en tient à son analyse est le taux d’endettement qui ne fait qu’accroître, hypothéquant davantage l’avenir des générations futures.

L’homme capable aujourd’hui de faire changer les choses selon le conférencier est le candidat du CDP. C’est  donc convaincu de ce qu’il dit, qu’il a invité le peuple burkinabè à soutenir Eddie Komboïgo. Il déclare à cet effet : «Tous à l’unisson et en ordre de bataille derrière le candidat-président Eddie Komboïgo, l’écho d’un Burkina réconcilié, prospère conquérant et plus fort».

 Il renchérit : «militants et sympathisants et même les électeurs de la majorité présidentielle qui sont lucides et objectifs devraient choisir la voix de la sagesse et de la raison en portant Eddie Komboïgo à la magistrature suprême». Pour sa part, il assure au candidat de l’épi et de la daba du soutien des mouvements associatifs et des OSC du parti pour faire de lui le président du Faso au soir du 22 novembre 2020.

Edoé MENSAH-DOMKPIN

 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR