CDP :  Un congrès de recadrage le 14 avril

CDP : Un congrès de recadrage le 14 avril

Ça bouge au sein du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) l’ex-parti majoritaire. Tout serait parti d’une plainte du député Yaya Zoungrana, sur le nombre pléthorique des membres du Bureau politique national (BPN) qui selon l’article 13 des statuts ne devrait compter 600 membres au lieu du plus du millier de personnes actuellement.

Déposée auprès du président de la Commission de vérification Gaston Soubeiga, cette plainte a été jugée recevable et la Commission a effectivement trouvé : 1) que le BPN était antistatutaire au regard de l’article 32 issu du 7ème congrès qui indique le nombre de membres du BPN et la qualité de ces membres.

Or, plusieurs personnes membres de ce BPN n’ont même pas la carte du parti. 2) Si jamais un congrès d’investiture est convoqué, si quelqu’un attaque les décisions qui y seront prises, il obtiendrait gain de cause.

C’est fort de cela, que le Bureau exécutif national (BEN) a soumis sa décision de convoquer un congrès extraordinaire pour le 14 avril prochain afin de vider tous les contentieux. Mais pour un tel congrès extraordinaire, il faut l’imprimatur du BPN, qui se trouve être …illégal. Le BEN veut donc soumettre sa requête au BPN qui devrait examiner le 23 mars 2019.

Mais comme ce BPN est illégal, les plaignants, ont demandé au préalable la rescousse de juristes et de personnes ressources pour obtenir gain de cause, avec la manière c’est-à-dire dans la légalité. Et si jamais tout ce scénario foirait, Yaya Zoungrana et les siens comptent invoquer l’article 80 des textes du CDP, laquelle clause stipule que seul le fondateur du parti en l’occurrence Blaise Compaoré a les prérogatives de convoquer un congrès pour statuer sur un problème.

On vous l’a dit, n’en déplaise à certains, la guerre pour l’investiture du candidat CDP à la Présidentielle 2020, entre Eddie Komboïgo et Kadré Désiré Ouédraogo est ouverte. La bataille sera épique et c’est bon pour la démocratie.

La Rédaction

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR