CENI : la FAIB retire son mandat à Newton Ahmed Barry et le remplace par Adama Kafando

CENI : la FAIB retire son mandat à Newton Ahmed Barry et le remplace par Adama Kafando

C’est un revirement de dernière minute qui vient de se produire dans le processus de renouvellement de l’instance chargée de l’organisation des élections au Burkina Faso.

Alors que la polémique née de la récusation de Bonaventure  Dimsongdo Ouédraogo (Sao Naaba kango) par l’Opposition entrainant le second report des élections du Bureau, n’était pas encore tombée, une situation inattendue s’est produite au cours du week-end, et elle est venue de la communauté musulmane. Dans une correspondance adressée au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) rendue publique dans la soirée du samedi 17 juillet 2021, la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB) a décidé de retirer son mandat à Newton Ahmed Barry, commissaire représentant la Communauté musulmane et président -sortant de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et de le remplacer par  Adama Kafando.

La FAIB justifie sa décision par la polémique née du renouvellement des membres de la CENI. «Dans le souci impérieux de préserver la paix sociale, je viens par la présente vous transmettre un autre nom pour remplacer monsieur Ahmed Newton Barry. Il s’agit de monsieur Adama Kafando», informe ladite correspondance.

Ce remplacement intervient quarante-huit heures après le deuxième rendez-vous manqué du jeudi 15 juillet dernier, date choisie par le MATD pour l’élection des membres de l’institution. Lors de cette deuxième convocation, 6 des 15 commissaires que compte l’institution avaient brillé par leur absence entrainant le report de l’élection. La principale raison de cette absence reste le refus de l’Opposition de voir Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo représentant la Chefferie coutumière briguer la présidence de l’institution. Il est accusé de partialité par l’Opposition qui dit disposer d’éléments de preuves montrant que ce dernier a battu campagne pour le parti au pouvoir (MPP) lors des dernières élections couplées de novembre 2020. Fort de son argumentaire,  le CFOP refuse de siéger tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé. 

Après la décision de la FAIB de retirer son mandat au président sortant, l’appel de l’Opposition n’a toujours pas reçu un écho favorable dans les rangs des coutumiers qui semblent déterminés à maintenir leur confiance au commissaire controversé. Ces derniers développements ont-t-il fait bouger les lignes ? Le bras de fer qui a pris forme va-t-il céder la place au bon sens pour permettre un renouvellement du bureau de la CENI ? Le rendez-vous de ce lundi 19 juillet sera-t-il tenu ? Le soufflet va-t-il enfin tomber ? Rien n’est sûr et les divergences qui sont apparues dans le cadre de ce processus de renouvellement, obligent à la prudence.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR