Centre de formation professionnelle des avocats : la promotion «Me Titinga Frédéric Pacéré» apte à servir

Centre de formation professionnelle des avocats : la promotion «Me Titinga Frédéric Pacéré» apte à servir

Après cinq ans de formation, la première promotion du Centre de formation professionnelle des avocats du Burkina (CFPA) a effectué sa sortie officielle, le vendredi 16 octobre 2020 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie placée sous le haut patronage du président de l’Assemblée nationale, représenté par son premier vice-président, Me Bénéwendé Stanislas Sankara.

Prenant la parole, le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Paulin Salambéré, a décrit le «parcours du combattant» des 28 récipiendaires qui ont décroché leur certificat d’aptitude à la profession d’avocat le 11 avril 2017, et inscrit au tableau de l’Ordre des avocats le 24 août 2020. «Quelle que soit la raison qui vous a guidés à choisir Me Titinga Frédéric Pacéré comme parrain, sachez que par votre choix, l’échec professionnel vous est interdit», a lancé le bâtonnier à l’endroit des lauréats. Selon Me Salambéré, cette cuvée vient agrandir la grande famille des avocats inscrits au Barreau, qui compte désormais 207 membres y compris 36 avocats stagiaires en attente.

«Ce fut cinq ans de sourire, de passion, de doute, de tentative de renoncement. Mais nous avons été baptisés ‘’Titinga Frédéric Pacéré’’. Si notre parrain avait abandonné, peut être que le Barreau ne serait pas là aujourd’hui. On aurait pu nous appeler aussi promotion Résilience. Mais c’est le destin qui fait que le premier avocat soit le parrain de la première promotion», a laissé entendre le délégué de la promotion, Mamadou Paré. Le parrain pour sa part, s’adressant à ses filleuls, a indiqué qu’il n’a pas bénéficié des enseignements d’une école de formation parce que son maître de stage, un Européen, était atteint d’un cancer de la gorge. Néanmoins, il a été formé par des magistrats qui lui ont appris ce qu’est la justice tout au long de sa carrière. Me Pacéré a par ailleurs, formulé le vœu que ses filleuls aillent plus loin que lui.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR