Commande publique : Le FPDCT renforce les capacités de ses cadres

Commande publique : Le FPDCT renforce les capacités de ses cadres

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) organise du 21 au 25 octobre 2019 à Koudougou, un atelier de formation en procédure de marchés publics au profit de ses cadres. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le lundi 21 octobre 2019, en présence du directeur général du FPDCT, Bruno Dipama.

La gestion des deniers publics a des exigences auxquelles toutes les structures doivent se soumettre. Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) dont la mission principale est de mobiliser des ressources pour accompagner les collectivités territoriales du Burkina Faso dans tout ce qui est investissement prioritaire et de contribuer également au renforcement de leurs capacités opérationnelles en est conscient. C’est pourquoi, il a initié au profit de ses cadres dans la cité du Cavalier rouge, un atelier de formation en procédure de marchés publics.

Durant cinq jours, les chefs d’agences, les chargés de projet, les directeurs centraux du FPDCT seront formés sur les généralités de la commande publique et également sur les modalités de la planification en matière de la commande publique. Cette initiative du FPDCT a été saluée par le secrétaire permanent de l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP), Tahirou Sanou, par ailleurs formateur.

A l’écouter une telle formation est nécessaire et fondamentale parce qu’elle permet aux acteurs de la commande publique de s’approprier l’esprit de la réglementation afin que l’objectif d’efficacité qui est recherché soit atteint. En plus d’être formés sur les thématiques-clés, Tahirou Sanou précise qu’ils vont permettre aux participants d’échanger sur les modalités d’élaboration des dossiers d’appel à concurrence, l’évaluation des offres et le règlement des différends en matière de commande publique. Ces échanges selon lui, vont contribuer à renforcer les capacités de ces acteurs. «Nous pensons qu’au terme de l’atelier l’objectif recherché sera atteint», espère-t-il.  

La gestion des deniers publics a ses exigences et le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) s’est résolument souscrit à des principes cardinaux qui commandent son fonctionnement et ses interventions. Il s’agit notamment de la transparence, la traçabilité, la rationalité, la responsabilité, la redevabilité et de la reddition des comptes. Des dires du directeur général, Bruno Dipama, la formation de ce matin répond donc à ce qu’ils veulent initier à l’avenir comme mode d’intervention auprès des collectivités territoriales.

«Même s’il y a l’intangibilité de la maitrise d’ouvrage laissée aux collectivités cela ne nous soustrait pas de notre responsabilité. Donc nous devons suivre et voir est-ce que les principes qui régissent la commande publique sont observés dans les passations des marchés publics au niveau des collectivités territoriales. Egalement, est-ce que la réglementation en vigueur en ce qui concerne la commande publique est respectée dans tout ce qui est passation de marchés au niveau des collectivités territoriales», a-t-il précisé.

C’est pourquoi, le FPDCT a sollicité l’accompagnement de l’ARCOP pour cette formation. Et pour le DG Bruno Dipama, ce n’est qu’une première étape car après les cadres, et grâce au partenariat qu’ils vont initier avec l’ARCOP, les techniciens des administrations au niveau des collectivités territoriales vont aussi bénéficier de ces formations afin dit-il, de bien connaître les procédures en matière de passation de marchés publics.

«Nous voulons tisser un tandem avec l’ARCOP pour que tout ce qui va être réalisé comme contractualisation au niveau des collectivités territoriales puissent suivre les règles et les normes et c’est cela qui sera notre gage pour obtenir des infrastructures réalisées à bonne date, de qualité et durables», a renchéri Bruno Dipama.

Pélagie OUEDRAOGO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR