Condamnation des leaders du FNDC en Guinée : Cela ne changera rien à l’ouragan anti-3ème mandat

Condamnation des leaders du FNDC en Guinée : Cela ne changera rien à l’ouragan anti-3ème mandat

Même si les juges n’ont pas suivi la réquisition du procureur qui demandait 5 ans de prison ferme pour sept des hauts responsables du FNDC, celles de 6 mois à un an ferme prononcé contre les prévenus s’avèrent une injustice, un déni de justice, et un bâillon porté à des hommes politiques.

De « manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public », le tribunal a requalifié les faits en « provocation directe à un attroupement (non armé) par des écrits et des déclarations », preuve que la justice a voulu trouver une échappatoire pour justifier ses sentences.

La question basique est de savoir : Est-ce qu’en condamnant ces porte-voix de ceux qui abhorrent ce 3ème mandat d’Alpha Condé, le mouvement va s’arrêter ? Non ! car les Abdourahamane Sanoh, icône de la société civile guinéenne , le chanteur Bill de Sam et autre Ibrahim Diallo, sur qui  le glaive de la justice vermoulue est tombée, ne sont qu’un échantillon de ces millions de Guinéens qui sont abasourdis, très en colère contre cet opposant historique durant 40 ans, qui a obtenu 10 ans de pouvoir suprême et qui, octogénaire, veut encore une 3ème levée. On est où là ?

Certes l’appel interjeté par les avocats des condamnés sera long. Mais longue surtout sera la lutte des Guinéens qui attendent le référendum constitutionnel de pied ferme et qu’ Alpha Condé et ses vuvuzela trouveront sur leur chemin.

Comment celui-là même, qui disait qu’il faut aménager une porte de sortie aux dictateurs (amnistie) pour qu’ils quittent le pouvoir sans crainte peut-il se mettre à vouloir charcuter la Constitution pour rester au palais de Sekoutoureya ad vitam aeternam ?

S’acharner sur les responsables du FNDC ne changera en rien à ce vent de contestation anti-3ème mandat. Condé sait qu’il joue sa sortie dans l’Histoire, mais aussi le sort de la Guinée qui se transforme chaque jour en poudrière. Sera-t-il visité par la sagesse ? On l’espère.

La rédaction

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR