Conflit intercommunautaire Peuls-Dozos au Mali:  3 jours à Niono pour asseoir une saine cohabitation

Conflit intercommunautaire Peuls-Dozos au Mali:  3 jours à Niono pour asseoir une saine cohabitation

Il s’agit d’une grande première et un exemple qui pourrait faire tache d’huile dans d’autres pays du Sahel. Les Peuls et les Dozos, tous issus du cercle de Niono,  réunis pour parler paix. Trois jours durant, le forum de Niono a rassemblé des personnes ressources issues de ces deux communautés pour des discussions franches, passage obligé d’une cohabitation saine. Organisée sous la houlette du gouvernement malien, il s’agit à travers ce forum, d’aborder les vrais obstacles à une cohabitation entre les deux communautés.

Nul besoin de remuer le couteau dans la plaie, mais dans ce pays, comme dans bien d’autres du Sahel, être Peul ramène à «terrorisme». Aujourd’hui, au Mali, au Burkina Faso, au Niger, c’est peu de dire que les Peuls sont accusés de collusion avec les Groupes armés terroristes (GAT) qui écument la zone. Et la recrudescence des attaques et assassinats ciblés ont fini par convaincre nombre de communautés vivant jadis en toute quiétude à opter pour l’autodéfense et à faire du Peul un «suspect numéro 1» ou même plus c’est-à-dire, l’homme à abattre. Depuis, les exemples de tueries en masse d’une ou l’autre communauté foisonnent et les villages où elles ont eu lieu sont devenus tristement célèbres ravivent des souvenirs douloureux dignes d’une autre époque de l’histoire de l’humanité.

Même si ce forum de Niono n’emballe tant les plus sceptiques, dans sa configuration, et son format, il reste qu’il est un bon début et un passage obligé pour les pays en proie aux conflits intercommunautaires pour sauver ce qui peut encore l’être. Partout, où le repli identitaire a été observé, des dizaines de personnes majoritairement issues de ces communautés  en ont payé le prix fort. Véritable tribune de dialogue et de catharsis sociale, Niono pourrait constituer le point de départ d’une gigantesque démarche qui pourrait concerner les autres pays du Sahel (Burkina Faso et le Niger), et convaincre les plus réticents à faire le pas et à dépasser leur égo pour une paix retrouvée entre communautés et une symbiose sans faille.

La rédaction

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR