Construction de la mine d’or de Niankorodougou : La première coulée d’or prévue au dernier trimestre de l’année 2019

Construction de la mine d’or de Niankorodougou : La première coulée d’or prévue au dernier trimestre de l’année 2019

Situé à environ 86 km sur l’axe Banfora-Sindou, la cérémonie de lancement de la construction de la mine d’or Wahgnion Gold Opération SA, dans la commune de Niankorodougou est intervenue le vendredi 06 juillet 2018, sous le patronage du premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Après l’inauguration de la mine de Houndé le 09 décembre 2017, cette cérémonie s’inscrit dans une dynamique du gouvernement d’accorder toute l’importance qui sied à tous les secteurs stratégiques pouvant permettre de «transformer structurellement l’économie burkinabè, pour une croissance forte, résiliente, inclusive et créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social», en droite ligne des ambitions affichées dans le PNDES. Le projet minier en gestation porté par la Société Wahgnion Gold Corporation, a une superficie de 89,08 km2 essentiellement sur le territoire de la commune de Niankorodougou. Elle prévoit d’investir 244 millions de dollars américains, soit environ 137 milliards de FCFA, pour mettre en production la mine de Wahgnion. Aux dires du ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani, les contributions directes au budget de l’Etat, en termes d’impôts et de taxes sont estimées à 84 milliards de FCFA. La mine et ses sous-traitants emploient dans la phase de construction plus de 1000 personnes. La mine génèrera dans sa phase de production, au moins 600 emplois permanents, sans compter les emplois indirects. Le ministre a rassuré le maire et toute la communauté de Niankorodougou que l’Etat suivra avec attention l’évolution du climat social en rapport avec la mise en œuvre du projet de Wahgnion Gold Opération et veillera à ce que le cahier des charges, convenu d’accord-parties, soit respecté et exécuté à la satisfaction des acteurs. Aux populations, il les a exhortées à travailler à l’instauration d’un climat sain de cohabitation fructueuse avec leur projet minier, et de donner un sens au nom «Wahgnion» qui signifie en langue senoufo «réussir ensemble».

Quelles sont les composantes de ce chantier minier ?

Les différentes composantes du projet en chantier sont entre autres, une usine de traitement du minerai, un barrage de retenue d’eau de 0,55 million de m3 de capacité, une digue de stockage des rejet de l’usine, une station de pompage d’eau brute à partir du cours d’eau Leraba, des routes d’accès et de transport du minerai reliant les différents sites d’extraction à l’usine de traitement, une centrale électrique d’une capacité de 185 MW, des bâtiments abritant l’administration de la mine, une cité minière d’une capacités de 400 lits.

Les travaux préliminaires de construction sur le site ont débuté en octobre 2017, et les travaux de génie civil au niveau de l’usine, en avril 2018. Au plan technique, WGO sera une opération minière à ciel ouvert avec une usine de traitement capable de traiter annuellement deux millions de tonnes de minerai. Ce minerai sera extrait de plusieurs fosses situées sur 4 gisements que sont Nogbele, Fourkoura, Stinger et Samavogo. Il est prévu la première coulée d’or pour le dernier trimestre de l’année 2019, sur une durée d’exploitation de 20 ans au moins, à raison de 3,5 tonnes par an. Au titre des compensations, un montant global de 2,3 milliards de FCFA sera destiné à l’indemnisation de champs, arbres et plantations.

Daniel OUATTARA

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR