Coopération : Eric Chevallier en visite au Burkina Faso

Coopération : Eric Chevallier en visite au Burkina Faso

 Selon un communiqué de l’ambassade de France au Burkina Faso, le directeur du Centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), Eric Chevallier va séjourner sur le territoire burkinabè du 13 au 15 avril 2021. Son séjour au pays des hommes intègres  sera marqué par une série d’activités qu’il compte mener.

 Ainsi donc, le mardi 13 avril, le diplomate sera dans la région du Sahel. Dans la commune de Dori, il va rencontrer le gouverneur Salfo Kaboré, le maire Aziz Diallo, le président du conseil régional Hamidou Dicko pour des entretiens. Par la suite, il aura une rencontre avec les bénéficiaires du projet «Cohésion sociale», financé par l’Agence française de développement (AFD) et mis en œuvre par l’association A2N. Après cette série de rencontres, Eric Chevallier va procéder à l’inauguration du marché Wendou, construit par le projet 3F de l’AFD. Il va profiter de la cérémonie pour échanger avec les commerçants et les déplacés sur le site. D’autres activités seront également menées par le diplomate au cours de la journée.

Pour la journée de demain, de nombreuses activités sont également inscrites à l’agenda du directeur du Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Dans le Centre-Nord, où il se rendra à Kaya, il va rencontrer le gouverneur Casimir Segueda, le président du conseil régional Adama Sawadogo avant de procéder à la visite du CHR de Kaya. Il aura un déjeuner avec les responsables du CONASUR, l’ONG humanitaires, OXFAM, etc. A la suite de ce déjeuner, le diplomate se rendra sur le site de déplacés internes «38 villas», au secteur 6 de Kaya, etc. Un point de presse qui sera animé le jeudi 15 avril 2021, va mettre fin à la visite de Eric Chevallier au Burkina Faso.

Qui est Eric Chevallier ?

Diplômé de l’Institut d’étude politique de Paris (Sciences Po), ce diplomate français, docteur en médecine, a tout d’abord exercé en milieu carcéral avant de s’engager dans l’action humanitaire. Des situations de crise, Éric Chevallier en a connu plus d’une au cours de sa carrière. Après avoir travaillé au sein de plusieurs organisations internationales et participé entre autres à la création d’ONUSIDA, il occupe plusieurs postes en cabinet ministériel, puis deviendra ambassadeur de France en Syrie et au Qatar. 

Depuis 2018, il est le directeur du Centre de crise et de soutien (CDCS).

La rédaction 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR