Côte d’Ivoire : Atterrissage manqué pour Guillaume Soro à Abidjan

Côte d’Ivoire : Atterrissage manqué pour Guillaume Soro à Abidjan

C’est une situation des plus confuses qui prévaut autour du retour de l’enfant «terrible» de Ferkessédougou, Guillaume Kigbafori Soro, en Eburnie. En route pour la capitale ivoirienne depuis l’aéroport Charles De Gaulle, l’avion qui transportait l’ancien président de l’Assemblée nationale, a  selon plusieurs de ses proches, été dérouté et contraint de se diriger vers Accra, sans que l’on ne sache pourquoi.

Et nous revoilà dans une confusion. Dans le camp de Soro, on est formel, c’est sur interdiction d’atterrir sur le sol ivoirien que l’avion s’est dirigé vers Accra. Par contre, les autorités aéroportuaires ivoiriennes pour leur part, nie en bloc ces accusations. «Les autorités ivoiriennes n’ont en aucun cas empêché l’atterrissage du vol à l’aéroport d’Abidjan. Le 20 décembre 2019, conformément à la réglementation, l’autorisation d’atterrissage a été accordée par les autorités ivoiriennes», explique l’Autorité de l’aviation civile de Côte d’Ivoire dans un communiqué.

Selon le même organe, «au cours du vol qui a débuté le lundi 23 décembre 2019 à 7 heures GMT, (8 heures à Paris), Monsieur Guillaume Soro a de son propre chef, par l’intermédiaire de Monsieur Amer Mouya, représentant l’agence Trip support services, demandé que l’avion le transportant qui survolait le Burkina Faso, soit dérouté vers Accra. Les autorités ivoiriennes lui ont confirmé l’autorisation de se poser à Abidjan, mais malgré ces assurances, Soro a dérouté le vol sur l’aéroport d’Accra où il s’est posé à 14 heures 16 minutes», précise le communiqué.

Pour l’heure, il  est difficile de dire avec exactitude, ce qui a réellement conduit l’avion qui transportait Guillaume Soro vers Abidjan à mettre le cap sur Accra,  au Ghana, on sait au moins que son domicile a été quadrillé par les forces de l’ordre et ses partisans dispersés à coups de gaz lacrymogènes. Plusieurs de ses proches dont son frère cadet, Simon Soro s’est même vu interdit d’accéder à son domicile.  Et selon jeune Afrique, un mandat d’arrêt a été lancé par la justice ivoirienne contre l’ancien premier ministre, pour tentative de déstabilisation et détournement de deniers publics.

L’ex-chef de la rébellion ivoirienne Guillaume Soro, qui vient de passer six mois à l’étranger, n’a pas pu atterrir en Côte d’Ivoire, comme prévu, selon notre correspondant à Abidjan. Guillaume Soro vient d’atterrir au Ghana à Accra, confirme son porte-parole Alain Lobognon en conférence de presse.

Depuis l’Europe, où il a séjourné depuis juillet dernier, Guillaume Soro âgé de 47 ans, a annoncé  sa candidature à la présidentielle de 2020, et revenait lancer sa campagne en Côte d’Ivoire.  Ancien Premier ministre (2007-2012) et ancien président de l’Assemblée nationale (2012-2019), il a rompu les ponts en début d’année avec le président Alassane Ouattara et la coalition au pouvoir, Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Aux dernières nouvelles, Guillaume Soro et sa délégation ont rallié  l’Espagne via Accra à bord de l’avion qui les transportait.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR