Côte d’Ivoire: l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme inaugurée ce jeudi

Côte d’Ivoire: l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme inaugurée ce jeudi

Ce qui n’était qu’une promesse en 2019 sera une réalité dans quelques heures. L’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) est désormais une réalité. Fièrement dressée en bordure de mer dans la cité balnéaire de Jacqueville, elle sera inaugurée ce jeudi 10 2021 par le premier ministre, Patrick Achi en compagnie du ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères de la République française, Jean-Yves Le Drian, du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Kamissoko Camara, du ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, du ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Sansan Kambilé.

En plus des autorités gouvernementales, les acteurs institutionnels, les ambassadeurs et représentants des organisations internationales en Côte d’Ivoire sont également attendus. Aussi, la coupure symbolique du ruban marquera-t-elle le lancement officiel des activités de l’académie qui reposent sur trois piliers distincts et complémentaires, à savoir un centre d’entraînement des unités d’interventions spécialisées, une école interministérielle de formation des cadres et acteurs de la lutte antiterroriste et un institut de recherche dédié à l’étude de la menace terroriste, au partage des doctrines et à l’échange des retours d’expériences. Fruit de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la France, ce projet novateur pensé en novembre 2017 lors du sommet «Union Européenne – Union Africaine», par les présidents de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara et de la République française, Emmanuel Macron a pris forme en 2019 par le début des travaux de construction suite à la signature d’une convention à cet effet entre les deux pays.

Ayant déjà accueilli ses premiers stagiaires d’environ 500 en provenance de 15 pays africains, l’académie qui se veut un instrument de formation visant le renforcement des capacités des pays de la sous-région voire du continent engagé dans la lutte contre le terrorisme sera donc réceptionnée par les autorités ivoiriennes à l’issue de la cérémonie d’inauguration.

Cette inauguration intervient dans un contexte marqué par une poussée djihadiste qui s’étend désormais vers le sud du Sahel. Le samedi 4 juin 2021, plus d’une centaine de civils ont été massacrés à Solhan, localité située à quinze kilomètres de Sebba, dans la région du Sahel. C’est la pire attaque qu’a subie ce pays sahélien depuis avril 2015, date de la première incursion terroriste.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR