Crise à la Poste : l’ARCEP veille, le CA de l’UPP en pointillé ?

Crise à la Poste : l’ARCEP veille, le CA de l’UPP en pointillé ?

La crise en cours à la Poste du Burkina Faso, n’est pas sans conséquence, car la Poste via le service postal fait que le monde devient un village, le Burkina est connecté, or avec ce blocage, si on n’y prend garde, cela portera préjudice au pays des Hommes intègres.

Si la Poste est grippée au Burkina, c’est toute la coopération en matière postale qui est frappée. Surtout que le Conseil d’administration de l’Union panafricain des postes (UPP) doit se tenir au Burkina Faso du 11 au 19 juin 2019. Si cette crise n’est pas résolue, le CA pourrait être délocalisé ailleurs, alors que le PCA n’est autre que l’actuel président de l’ARCEP, Charles Millogo. En rappel d’ailleurs, cette UPP a été dirigée jadis par une Burkinabè Feue Suzanne Millogo, la première femme à occuper cette fonction. Le CA de juin se penchera également sur la stratégie de l’Union de la Poste universelle, en prélude au congrès d’Abidjan.

C’est dire que l’ARCEP suit avec intérêt l’évolution de la situation et son président qui est en Tanzanie, siège de l’UPP se tient informé de l’évolution des choses et regarde le gouvernement qui devrait trouver rapidement une solution à cet état de fait. Et déjà, il se susurre que ce pourrait être une solution façon celles de la CAMEG ou de l’ONI. Affaire à suivre !

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR