Crise à la Poste  : le statut du personnel tant exigé a été adopté hier

Crise à la Poste  : le statut du personnel tant exigé a été adopté hier

S’achemine-t-on vers la fin de la crise qui paralyse La Poste du Burkina Faso ? Tout porte à le croire vu les derniers développements enregistrés dans l’institution. Hier mardi 14 mai 2019, le Conseil d’administration de La Poste a procédé à l’adoption du statut du personnel, principale exigence des agents, et véritable pomme de discorde entre la direction générale et le syndicat national des travailleurs de la Poste (SYNTRAPOST). L’adoption de ce statut selon une source interne, implique la relecture intégrale de la grille salariale, un rééchelonnement des indemnités servies mais aussi du trousseau pour une prise en charge sanitaire des travailleurs (assurance santé).

Pour exiger  l’adoption de ce statut du personnel, les travailleurs avaient observé un sit-in de 72 heures la semaine écoulée qui s’est mué en grève illimitée. Par la suite, ce mouvement d’humeur s’était endurci avec comme onde de choc, la montée d’adrénaline des travailleurs qui avaient « congédié » leur directeur général, Nabi Issa Coulibaly, hors de la « maison ». Depuis lors, le syndicat réclame le départ pur et simple du DG accusé de mépris à l’endroit des agents. Va-t-on assister à un fléchissement des positions après cette évolution de la situation ? Les prochains jours nous le diront !

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR