Crise en Guinée-Bissau : La CEDEAO se dit profondément préoccupée

Crise en Guinée-Bissau : La CEDEAO se dit profondément préoccupée

Une délégation de l’organisation sous-régionale s’était rendue à Bissau ce week-end, pour procéder à l’évaluation de la mise en œuvre des accords de Conakry et de Bissau en vue d’une sortie de crise.Et le constat est plutôt décevant, selon la CEDEAO. La délégation de la CEDEAO constate que les trois mois accordés aux autorités bissau-guinéennes, pour mener des consultations internes en vue d’une solution consensuelle à la crise, sont arrivés à échéance le 3 décembre 2017, sans résultat.

La délégation note également que l’engagement pris par les autorités bissau-guinéennes de présenter un plan de sortie de crise n’a pas été respecté.Face à cette impasse, la CEDEAO n’exclut pas d’adopter des sanctions.Pour ce qui est du maintien ou du désengagement des forces de la Mission militaire de la CEDEAO, ECOMIB, la décision est laissée à l’appréciation des chefs d’Etat et de gouvernement lors du 52e sommet qui aura lieu à Abuja, le 16 décembre 2017.

La Guinée-Bissau est plongée dans une crise politique depuis août 2015, date durant laquelle le président José Mario Vaz avait limogé son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, président du PAIGC, le parti majoritaire à l’Assemblée nationale.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0