Do Pascal Sessouma de Vision Burkina parti pacifiste : «Je préfère soulager des malades et des veuves que de payer pour remplir des stades»

Do Pascal Sessouma de Vision Burkina parti pacifiste : «Je préfère soulager des malades et des veuves que de payer pour remplir des stades»

Le meeting du candidat Do Pascal Sessouma à Bobo-Dioulasso est prévu pour ce dimanche 15 novembre 2020, au plateau de Yéguéré. Avant ce rendez-vous de Sya, le candidat s’est d’abord rendu au Kénédougou, sa province natale. Il est allé non seulement présenter son projet de société, mais aussi pour avoir les bénédictions des siens. Il a ensuite remis un chèque au centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo et à des veuves des FDS tombés au front.

 N’Dorola, le village paternel du candidat Do Pascal Sessouma est la localité où il a organisé son premier meeting dans le Kénédougou. Après N’Dorola, il s’est rendu à Morolaba, son village maternel pour y expliquer son projet de société. Pour le candidat, cette étape du Kénédougou était nécessaire avant de continuer la campagne dans les autres localités du pays. Car, lors de la rentrée politique du parti le 13 juin 2020 à Ouagadougou, il disait : «Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas d’où il vient et où il part». On comprend aisément, le fait que le candidat soit allé se ressourcer d’où il vient pour mieux aborder son chemin vers Kosyam. Après le Kénédougou, le candidat donne rendez-à ses militants et sympathisants de Bobo-Dioulasso le 15 novembre 2020. Avant cette date, il a fait parler son cœur en faveur des malades de l’hôpital Souro Sanou et des veuves des FDS tombés au front.

Le centre hospitalier universitaire Souro Sanou est le seul hôpital de référence de l’Ouest. Le candidat de Vision Burkina a donc estimé qu’il fera plus œuvre utile, en soulageant un tant soit peu, des malades de cet hôpital en faisant ce  geste financier. «Je préfère soulager un tant soit peu des malades et des veuves des FDS tombés au front, que de donner cet argent à des organisateurs de meeting pour remplir des terrain», a-t-il expliqué. Le candidat a rappelé à cette occasion, sa détermination à mettre fin à cette tragédie par des négociations avec les groupes armés terroristes et son engagement à dédommager les victimes du terrorisme. Il a invité les autres chefs de partis politiques et les autres candidats à faire des gestes dans ce sens en économisant sur les meetings.

Boroma Sanon

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR