Eliminatoires Coupe du monde Qatar 2022 : Le Sénégal qualifié pour le prochain tour, à deux journées de la fin

Eliminatoires Coupe du monde Qatar 2022 : Le Sénégal qualifié pour le prochain tour, à deux journées de la fin

Alors qu’il reste encore deux journées à disputer dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde au niveau de la zone Afrique, les pronostics vont bon train. Les tickets donnant droit à la chaleur qatarienne sont de plus en plus chers, dans une zone où toutes les nations veulent faire valoir leur droit au bronzage.

Dans le groupe A, la bataille tant attendue entre Les Etalons du Burkina et les fennecs d’Algérie aura sans nul doute lieu. Dans ce groupe où Nigériens et Djiboutiens peinent à tenir leur rôle de trouble-fête, les rênes sont tenues par l’Algérie et le Burkina, qui ne laissent presqu’aucune chance à leurs adversaires. Même si les garçons du technicien burkinabè Kamou Malo devraient se méfier de l’avant dernier obstacle (Mena du Niger), tout semble indiquer que l’unique ticket qualificatif du groupe connaitra sa destinée lors de l’ultime journée, entre Burkinabè et Algérien, au coude-à-coude avec chacun 10 points au compteur. Pour le Mena et les Requins de la mer rouge, les carottes sont d’ores et déjà cuites.

En déplacement à Nouakchott, la Tunisie qui s’attendait à une formalité après ses trois sorties toutes soldées par des victoires, s’est brisée l’aile. Face à la témérité de la sélection mauritanienne, les Aigles de Carthage sont revenus avec le point du nul, alors qu’ils avaient la possibilité de composter leur billet pour le Qatar. Désormais dans le viseur de la Guinée Equatoriale (7 points), les Tunisiens (10 points) n’ont pas intérêt à se louper lors des deux dernières journées à venir.

Au niveau du groupe C, le Cap-Vert, vainqueur de la double confrontation face au Liberia est toujours en course. Le Nigeria reste le grand favori du groupe après son triomphe sur la Centrafrique, mais les Supers Aigles s’étaient fourvoyés lors du match aller, défaits sur la plus petite des marques (1 à 0). Cette contreperformance fait de toute évidence, l’affaire du Cap-Vert, positionné à 2 unités du géant nigérian qui compte 9 points.

Les futurs adversaires du Burkina à la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) se sont fait respecter devant la Mozambique en glanant les 6 points mis en jeu. Désormais crédités de 9 points, les Lions indomptables sont devancés d’un point par les Eléphants de Côte d’Ivoire. Autant dire que l’affrontement direct entre les deux fauves sera inévitable. Si pour les uns ce spectacle vaudra la peine d’être aux premières loges, pour d’autres, cette bataille digne d’une finale de Coupe d’Afrique des nations, qui devrait laisser un poids lourd du continent sur la paille est toujours vécue comme un drame footballistique.

Le groupe E elle, voit le Mali bien positionné pour la qualification au prochain tour. Booster par sa double victoire devant le Kenya, les Aigles maliens trônent au sommet du groupe avec 10 points, devant le Kenya qui n’en compte que 8. Ils devraient cependant se méfier de l’Ouganda, capable de bien d’exploits.

Avec 4 points d’avance sur la Libye, l’Egypte est sur une voie royale dans le groupe F. Les Pharaons ont fait le plus difficile en allant défier avec succès les Chevaliers de la méditerranée. L’Angola à la traine, le Gabon mal inspiré malgré sa récente victoire, rien ne semble pouvoir entraver la conquête des Pharaons.

Logé dans le groupe F en compagnie de la Tanzanie, de la RD Congo et de Madagascar, le Bénin peut se mordre les doigts. Après un déplacement (match aller) difficile mis en relief par une victoire devant la Tanzanie, les Ecureuils se sont fait surprendre sur leurs installations lors de la manche retour par une formation revancharde. Du coup, les Ecureuils partagent la première marche du podium avec la Tanzanie. Crédité de 7 points chacun, ils sont loin d’être à l’abri de la RD Congo qui compte 5 points.

Dans la zone Afrique, seul les Lions de la Téranga tiennent leur ticket qualificatif pour le tour suivant. Auteur d’un triplé devant la Namibie,  Diedhiou Famara a assuré le quatrième succès de rang du Sénégal qui se positionne dès lors, comme un candidat sérieux, prêt pour la première classe du  voyage au Qatar. Un avertissement valable pour la prochaine CAN au Cameroun où il ne sera pas étonnant qu’un lion en cache un autre…

Hamed JUNIOR

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR