Embuscade meurtrière de Tin-Akoff : les 14 militaires tombés inhumés hier à Dori

Embuscade meurtrière de Tin-Akoff : les 14 militaires tombés inhumés hier à Dori

Moments de vives douleurs hier lundi 16 novembre 2020, au cimetière militaire de Dori, dans la province du Soum (région du Sahel) où les 14 militaires tombés le mercredi 11 novembre 2020, ont été inhumés. La cérémonie a connu la présence du ministre de la Défense nationale et des anciens Combattants, Moumina Chériff Sy et du chef d’Etat-major général des armées, le général de brigade Moïse Miningou qui ont rendu hommage aux victimes et souhaité prompt rétablissement aux blessés. En rappel, c’est le mercredi 11 novembre 2020, qu’une patrouille des Forces de défense et de sécurité (FDS) est tombée dans une embuscade entre Bediabé et Tin-Akoff, dans la province de l’Oudalan, dans la région du Sahel. Selon plusieurs sources, cette attaque a été menée par plusieurs dizaines d’hommes armés non identifiés se déplaçant à moto. Cette attaque est intervenue après une période d’accalmie observée dans plusieurs régions du Burkina Faso en proie aux assauts répétés des groupes armés terroristes. Le dimanche 8 novembre dernier, à Goudebou dans la localité située sur l’axe Gorom-Gorom –Dori, le chauffeur d’un député du parti au pouvoir en campagne a été tué et son véhicule emporté par des hommes armés non identifiés, dans une embuscade.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR