Fête de la Nativité : Papa et maman Karambiri au secours des démunis

Fête de la Nativité : Papa et maman Karambiri au secours des démunis

Le Centre international d’évangélisation tabernacle Bethel Israël a tenu sa journée de compassion ce lundi 24 décembre 2018, à l’intention des personnes vulnérables. Des dires du premier responsable du centre, Mamadou Karambiri, la cérémonie du jour est le clou des journées de compassion qui se déroulent durant tout le mois de décembre et grâce auxquelles un peu de chaleur est apportée à des milliers de personnes démunies à travers le pays car, «ce n’est pas correcte que mes enfants et moi mangeons et que les voisins soient dans la détresse».

Depuis 2008, les responsables du Centre international d’évangélisation ont décidé de ne plus restreindre la célébration de la naissance du Christ à leur seule famille.  C’est à cet effet que les journées de compassion ont été instaurées. Débutées depuis le 10 décembre dernier, ces journées ont permis de soutenir des personnes qui sont dans le besoin : des veuves, des serviteurs de l’Eglise en situation difficile, des personnes marginalisées, les malades des centres de santé, les détenus, etc.

Durant la période de la Nativité, le christianisme dans toutes ses tendances se réunit pour fêter «On s’est rendu compte que c’était une fête au cours de laquelle, l’Eglise se tournait sur elle, mangeait, faisait des sketchs et de temps en temps, invitait des enfants pour leur offrir des cadeaux», a rappelé le pasteur Mamadou Karambiri. Il a poursuivi que cependant, tant autour des Eglises que de nos maisons, les pauvres sont là. C’est pourquoi les responsables du CIE ont décidé de transformer cette période de Noël, en journée de compassion qui ne tient pas compte de la religion, de l’ethnie, de la race, car des dires du pasteur, Christ est venu partager avec les hommes et non partager uniquement avec les chrétiens et c’est dans ses pas que lui et les siens ont décidé de marcher. Au cours donc de cette cérémonie, les personnes indigentes ont chacune reçu un kit contenant du riz, une couverture, un pagne et souvent de l’argent pour permettre aux gens de préparer pour eux et leur famille en ces fêtes de fin d’année. Mamadou Karambiri a invité tous les Burkinabè à prendre conscience que nous sommes responsables de la vie de nos voisins «ce n’est pas correcte que mes enfants et moi mangeons et que les voisins soient dans la détresse», a-t-il conclu.

La secrétaire d’Etat chargée des affaires sociales, Yvette Dembélé, qui a pris part à la cérémonie, a félicité les organisateurs pour leur initiative. «Nous accueillons cette initiative comme un accompagnement, un appui au gouvernement et nous ne pouvons que dire merci pour cette marque de fraternité et d’amour», a-t-elle soutenu.

Aline Ariane BAMOUNI

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR