Fin de formation à l’Académie de police : 100% de succès pour la  promotion «Espérance»

Fin de formation à l’Académie de police : 100% de succès pour la  promotion «Espérance»

La 4e promotion des élèves commissaires et officiers de l’Académie de police, a effectué sa sortie officielle le vendredi 24 juillet 2020 à Pabré, commune rurale située à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou. Après 18 mois d’intense formation et de sacrifices, tous les 232 stagiaires (32 commissaires et 200 officiers) ont été jugés aptes à porter leurs différents grades. «Espérance», c’est le nom de baptême que le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré a donné à cette cuvée.

«La formation professionnelle des cadres de la police nationale à l’épreuve des menaces émergentes». C’est le thème retenu cette année pour répondre à un objectif global. Et, après 18 mois de formation, qui a consisté à construire chez les stagiaires les attitudes et aptitudes idoines dans le contexte sécuritaire marqué par les attaques terroristes meurtrières, l’esprit d’équipe, les qualités physiques, morales et techniques élémentaires à l’exercice de leur future fonction d’agent de force de sécurité, tous les 232 stagiaires, soit 32 commissaires (dont 2 Tchadiens) et 200 officiers ont été déclarés dignes du diplôme de l’Académie de police.

Avec une moyenne de 16, 16/20, l’élève commissaire, Hyppolite Tougma est le major de cette 4e promotion. Ainsi donc, c’est un sentiment de fierté pour les lauréats,  que s’est chargé de traduire le délégué général de la promotion : «Nous sommes fiers d’arborer ces uniformes et de louer les mérites de cet établissement».

Selon Amadou Ouédraogo, ils sont désormais prêts à servir la mère patrie. «Nous sommes aptes et prêts à servir la nation burkinabè jusqu’au sacrifice suprême. Mieux, nous sommes aptes et prêts à répondre à l’appel partout où le devoir nous appellera», a- t- il indiqué au président du Faso. Au nom de ses camarades, il a par la suite formulé des doléances en vue de rendre plus efficace la qualité de la formation dans cette école.

Il s’agit entre autres de la construction d’un amphithéâtre pour les activités pédagogiques, d’un stand de tir, la dotation d’un car climatisé pour les voyages d’études, une connexion Internet haut débit, une salle de simulation.  Chose qui semble avoir eu un écho favorable en témoigne cette déclaration du ministre de la Sécurité. «Elles seront examinées avec la plus grande bienveillance.

Elles sont toutes pertinentes et seront au rang des priorités de mon département», a promis Ousséni Compaoré, qui n’a d’ailleurs pas manqué de féliciter les nouveaux commissaires et officiers  pour les succès enregistrés et les efforts consentis. Conscient de l’immensité de la responsabilité qui attend ses hommes sur le terrain, le patron des flics ne doute pas un seul instant de leur capacité à pouvoir relever les nombreux défis, car dit-il, «en choisissant Mahamoudou Bonkoungou comme parrain, les élèves ont décidé, par la même occasion, d’épouser les valeurs de travail, de patriotisme et d’engagement que l’homme cultive».

Tout en saluant les réalisations en termes d’infrastructures et d’équipement qui ont permis à l’Académie, nonobstant la pandémie du Covid-19, d’assurer la continuité pédagogique, le Directeur général (DG), le commissaire principal Edmond Tapsoba, souhaite que les efforts se poursuivent  avec l’examen minutieux des doléances  pour faire de cette école un centre d’excellence de référence en matière de formation des cadres de la police nationale, dont la réputation va au-delà de nos frontières.

«C’est avec beaucoup d’intérêt et de fierté que j’ai participé à cette cérémonie de sortie de promotion», a affirmé pour sa part Roch Kaboré, qui a baptisé cette 4e cuvée «Espérance». Expliquant : «L’espérance représente tout l’avenir que nous attendons. C’est pourquoi, nous avons écouté avec beaucoup d’intérêt leur engagement à servir l’Etat de droit, à veiller à la sécurité des biens et des populations». Le souhait  du locataire de Kosyam est que ces engagements pris soient tenus dans la réalité. Le chef de l’Etat a en outre saisi l’occasion pour féliciter l’ensemble du personnel de l’Académie de police, en particulier le DG pour le travail abattu. La présence du Tchad avec deux commissaires n’est pas passée sous silence. Il a salué ce partage d’expériences qui témoigne de la vocation  nationale mais aussi  régionale et africaine de l’Académie.

En rappel, c’est en 2015 que l’Académie de police a ouvert officiellement ses portes avec l’installation de son premier directeur. Elle compte à ce jour cinq promotions dont trois sur le terrain, une en pleine cérémonie de sortie et une autre en cours de formation. Sa devise est «Erudits pour la Nation, l’excellence et le droit».

Boureima SAWADOGO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR