Fin de séjour d’Éric Chevallier au Burkina : De bonnes  perspectives pour  l’aide humanitaire

Fin de séjour d’Éric Chevallier au Burkina : De bonnes  perspectives pour  l’aide humanitaire

Le directeur du Centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), Eric Chevallier, a séjourné  du 13 au 15 avril 2021 sur le territoire burkinabè. Le diplomate a été  dans la région du Sahel plus précisément  dans la commune de Dori où  il a  rencontré le gouverneur Salfo Kaboré, le maire Aziz Diallo, le président du conseil régional Hamidou Dicko et bien d’autres personnalités. Hier jeudi 15 avril 2021, il a animé un point de presse pour faire le bilan  de sa tournée. On retiendra de son exposé que 13 millions d’euros seront alloués  pour le renforcement de l’action de l’Etat principalement en matière de sécurité et d’aide à la population et 1 million d’euros sera mis rapidement à la disposition des Forces de défense et de sécurité (FDS) pour le renforcement de  la sécurité sur l’axe Ouaga-Kaya-Dori.

C’est suite au sommet de N’Djaména que le diplomate Eric Chevallier s’est rendu au pays des hommes intègres avec principalement deux objectifs en tête  à savoir : renforcer l’aide urgente avec des programmes à effet rapide d’une part pour appuyer l’action du gouvernement et d’autre part au profit des populations. «Au sommet de N’Djamena, le président du Faso a souhaité que des efforts soient faits sur l’axe Ouaga-Kaya-Dori. Et notre action de soutien d’urgence va se porter sur cet axe», a-t-il fait savoir avant de déclarer :  «Nous avons décidé d’allouer près de 13 millions d’euros à ces programmes d’action rapide à la fois sur le renforcement de l’action de l’Etat principalement en matière de sécurité, et d’aide à la population». Il ajoute que 1 million d’euros sera mis rapidement à la disposition des Forces de défense et de sécurité (FDS) sur cet axe (Ouaga-Kaya-Dori). «L’idée est que dès les semaines qui viennent tout soit mis en œuvre», foi du  diplomate.

Omar SALIA

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR