G5-Sahel : Les instructions de Roch au SP Sambo Sidikou

G5-Sahel : Les instructions de Roch au SP Sambo Sidikou

Le secrétaire permanent du G5-Sahel, Maman Sambo Sidikou était à la présidence du Faso pour une séance de travail avec le nouveau président en exercice du G5-Sahel, Roch Marc Christian Kaboré hier mercredi 6 février 2019. La rencontre a porté sur le fonctionnement de l’organisation.

En sa qualité de président en exercice du G5-Sahel, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a rencontré le secrétaire permanent du G5-Sahel, Maman Sambo Sidikou pour une séance de travail. A en croire le secrétaire permanent, il était question au cours de cette rencontre du fonctionnement de l’organisation. A l’en croire donc, le président du Faso a donné ses instructions pour l’opérationnalisation de la force conjointe, pour la mobilisation de ressources en vue du développement des régions surtout les plus fragiles, également l’accélération de la mise en œuvre du Programme de développement d’urgence du G-Sahel. Poursuivant avec les points abordés au cours de la rencontre, Maman Sambo Sidikou  confie que le président en exercice du G5-Sahel a insisté sur la feuille de route de l’organisation qui vise à s’assurer que la force armée a les moyens qu’il faut pour mener ses missions. Si on veut le croire, Roch Marc Christian Kaboré a aussi insisté sur le renforcement du secrétariat permanent afin qu’il puisse faire face à sa mission. Tout en rassurant que son équipe a pris bonne note des instructions reçues, le SP/G5 Sahel, a fait part de sa volonté comme celle des cinq chefs d’Etat, de voir la force conjointe évoluée sous mandat onusien. «Nous recherchons un appui conséquent des Nations unies sur le chapitre VII de la Charte pour la force conjointe. Le président a réaffirmé cette nécessité car les Nations unies sont un allié de choix et nous allons poursuivre le travail au Conseil de sécurité et avec nos partenaires de l’union européenne qui sont en permanence à nos côtés», a-t-il soutenu. Rappelant que la réussite de cette mission incombe à la diplomatie, mais aussi, au ministère de l’Economie et des Finances qui est la présidence en exercice du Conseil des ministres, il s’est fait rassurant : «nous l’avons rassuré de notre engagement et notre responsabilité à accompagner son mandat tout comme nous l’avons fait pour le Niger».

Pour ce qui est de la mobilisation des ressources de la force, le SP rassure que l’organisation est déjà à 50%. Il confie qu’il va falloir travailler  sur l’effectivité de la livraison d’équipements et de matériels à notre force.

Pour ce qui est du programme d’urgence qui vise à fournir de l’eau aux populations vivant dans les régions les plus difficiles, «les choses avancent avec nos partenaire de l’alliance Sahel et normalement d’ici à mars ou avril nous devons commencer à avoir les premiers fruits pour parler au moins du démarrage des travaux», a indiqué Maman Sambo Sidikou. Il a terminé en rappelant que les chefs d’Etat ont appelé les populations à la cohésion, à la tolérance, au vivre ensemble qui selon lui, est indispensable pour ne pas permettre aux terroristes de nous diviser davantage.

Edoé MENSAH-DOMKPIN

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR