Guinée : Mamady Doumbouya promet d’être un prétorien…démocrate

Guinée : Mamady Doumbouya promet d’être un prétorien…démocrate

Interviewé par Alain Foka, Mamady Doumbouya a levé hier 15 novembre un coin de voile de ses intentions ou plutôt, ce qu’il entend faire de  cette transition. Black out toujours sur la durée de la transition mais selon l’ex-légionnaire, il y aura d’abord des communales, puis des législatives et enfin la présidentielle. Il y aura donc si l’on en croit le patron du CNRD, 3 scrutins dont le timing reste encore à déterminer.

C’est déjà bon à savoir. Ensuite, sur une quelconque tentation de Sekoutoureya qui prendrait quiconque de la transition, ou de vouloir être député, ou maire, le colonel Doumbouya est catégorique, après la transition tous ceux qui y sont ne tâteront pas, dans l’immédiat à la politique.

Comment le croire lui le putschiste, surtout qu’il y a eu un précédent, Dadis Camara, qui a voulu tomber le treillis pour demeurer président ? Sa parole de militaire d’abord, puis les enseignements de l’histoire de Guinée suffisent, foi de colonel. Il faut dire que si Doumbouya voue un respect au défunt Lassana Conté, il s’y est rendu dans son village de Wawa pour lui rendre hommage, il n’est pas certain que Dadis est une référence pour lui. Il ne s’accrochera pas au pouvoir. Doumbouya, celui-là même qui est passé outre les sanctions de la CEDAO, et a refusé le Monsieur-Bon-office, à lui envoyé, Ibn Chambas, n’est pas un officier sac-au dos, et semble effectivement avoir tiré expérience de ses devanciers kaki. Il y a comme un air de sincérité qui se dégage de ce géant de 2 m, qui veut imprimer à la Guinée des nouvelles mœurs politiques avant de partir ? Veut-il endosser les bottes d’un ATT malien ou Salou Djibo nigérien ?

Son premier chantier d’abord est de réussir la transition, remettre la Guinée sur les rails, et le second chantier est de respecter vraiment sa parole et de partir avec toute son équipe, en laissant le pouvoir civil, élu, gouverner.

C’est un défi que lance le colonel Doumbouya à la Guinée, au monde et à lui-même. Les prétoriens sont peut-être de retour en Afrique mais peut-être que ça se trouve qu’on aura des militaires-démocrates, ayant fait juste une incursion dans l’arène, question de nettoyer certaines saletés et repartir. Le colonel Doumbouya, ce putschiste 2.0 respectera-t-il sa parole ?

La REDACTION

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR