HCRUN : les policiers et militaires radiés invités à faire preuve de calme et de retenue

HCRUN : les policiers et militaires radiés invités à faire preuve de calme et de retenue

C’est une rencontre qui a pris des allures de mise au point et d’appel au calme qui a eu lieu entre les membres du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) et les policiers et militaires radiés suite aux évènements de 2011.

Le lundi 26 février dernier, Léandre Bassolé, président de l’institution a fait le point de l’avancement du dossier des mutineries à ces derniers enrôlé dans le processus de réconciliation lancé avec la création du HCRUN. Selon le communiqué de presse de l’institution, la délégation des policiers et militaires avait émis le vœu  de voir leur dossier traité avec diligence.

En réaction, le président du HCRUN, Léandre Bassolé, leur a signalé que leur cas fait partie des 5 065 dossiers dont l’institution a la charge. Aussi, il leur a indiqué que son équipe est dans la phase de rédaction du rapport avec des «propositions concrètes» qui tiennent compte de chaque groupe spécifique, ainsi que la situation socio-économique.

A l’endroit de certains qui ont proféré des menaces au cours des échanges, le président du Haut conseil, a fait savoir «qu’aucune agitation ni aucune pression indues ne sauraient se faire l’allié raisonnable d’un règlement fraternel d’un dossier autant polémique».

Au sortir de la rencontre, le HCRUN a promis aux militaires et policiers radiés suites aux mutineries de 2011 «de parachever le dossier au plus tard le 15 avril 2018». Notons que les policiers et militaires ont maintes fois manifesté dans la capitale à travers des sit-in, marches pour dénoncer «une radiation injustifiée» de la part de leur hiérarchie. Ils ont par ailleurs exigé à maintes reprises du HRCUN, un traitement diligent de leur dossier à travers des manifestations spontanées devant le siège de l’institution. Cette rencontre calmera-t-elle leur ardeur en leur inspirant une patience ? La suite des évènements nous le dira !

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR