Imam Alidou Ilboudo, à propos du jeûne : « Il faut bien s’hydrater le matin et le soir à la rupture »

Imam Alidou Ilboudo, à propos du jeûne : « Il faut bien s’hydrater le matin et le soir à la rupture »

Cette année encore, le mois béni du Ramadan intervient dans un contexte particulier de crise sanitaire marquée par la Covid-19 avec son corollaire. Mais, comme si cela ne suffisait pas, les fidèles musulmans devront aussi supporter une canicule de plomb qui se situera entre 47 et 50°. Que faire pour un jeûneur ? Quels conseils pour les personnes vulnérables ? etc. Dans cette interview qu’il nous a accordée hier lundi 12 avril 2021, Imam Alidou Ilboudo, responsable du Centre culturel islamique du Burkina (CCIB) conseille aux uns et aux autres de bien s’hydrater le matin et le soir à la rupture, et d’éviter de rester sous le soleil.

Le jeûne de 2021 se déroule au Burkina dans une canicule de plomb (entre 47 et 50°) Que faire pour un jeûneur ?

Le jeûne musulman se déroule cette année en période chaude c’est vrai mais il n’est pas exclu qu’il y ait des baisses de températures parce que nous ne sommes pas loin de la saison pluvieuse.  En attendant, on peut juste conseiller aux uns et aux autres de bien s’hydrater le matin et le soir à la rupture. Il faudra aussi éviter de trop rester sous le soleil plus que de nécessaire. Enfin, on veillera à limiter les facteurs de dispersion de temps pour éviter de se fatiguer outre mesure et ne pas être à mesure d’assurer son travail quotidien.

Ensuite, il y a la pandémie de la Covid-19. Que conseillez-vous aux personnes vulnérables (vieillards, personnes souffrantes de comorbidité) qui veulent jeûner ?

En plus des recommandations habituelles aux personnes vulnérables, il est indiqué que ceux qui ont des maladies chroniques comme les diabètes et les ulcères prennent l’avis de leur médecin traitant et qu’ils suivent ses indications. De toute façon, c’est un domaine déjà légiféré car il est dit dans les textes islamiques que les personnes âgées et les malades « incurables » sont exemptés du jeûne ; par contre ils paient en compensation environ 1,5kg de céréales pour chaque jour de jeûne. (Coran Chap. : II V184-186).

Comment jeûner selon les préceptes de l’Islam ?

Jeûner en consiste à s’abstenir de boire, de manger et d’avoir des relations charnelles du lever au coucher du soleil dans le but d’obéir à Dieu, de l’adorer et d’atteindre ainsi à la piété.    Pratiquement il s’agit d’abord d’avoir l’intention de jeûner avoir le lever du jour et ensuite de s’abstenir des éléments indiqués plus haut : le manger, le boire, le plaisir intime. Mais ceci est une première compréhension.

Jeûner, ces’ aussi maitriser ses sens, les contrôler, les dominer, le polir par les bonnes manières. Ainsi donc celui jeûne doit maitriser sa langue, son ouïe, son regard, ses membres et les orienter vers l’accomplissement du bien et l’éloignement des mauvaises actions. Enfin le jeûner doit recentrer son âme et son esprit sur Dieu qui est son but ultime.

La Covid-19 a fait également qu’il y a un renchérissement des prix des produits alimentaires. Le lait, les produits oléagineux et les fruits sont souvent recommandés. Quel aliment accessible conseillez-vous à un jeûneur d’utiliser pour « rompre » son jeûne le soir, à défaut d’avoir les aliments ci-dessus indiqués ?

La tradition musulmane recommande de rompre le jeûne avec des dattes ou de l’eau ou à défaut des dattes des fruits. Il est évident que les sucres contribuent à revigorer le corps après la privation de la journée mais son abus est préjudiciable au corps humain. Donc après la rupture, il serait bon de prendre une tisane tiède et un repas équilibré un peu plus tard après la prière. Le mois de ramadan est un mois de solidarité et les musulmans s’organisent assez bien pour offrir à rompre à ceux qui n’en ont pas. Généralement ça se passe bien et j’ai espoir que ce sera comme les autres années.

Interview réalisée par Boureima SAWADOGO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd❜hui au Faso

GRATUIT
VOIR