Journée mondiale du donneur de sang : Le CNTS affûte ses armes

Journée mondiale du donneur de sang : Le CNTS affûte ses armes

A  l’occasion de la célébration en différée de la Journée mondiale du donneur de sang (JMDS) qui se tiendra samedi le 22 juin 2019 dans la région du Nord,  le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a animé hier mercredi 19 juin 2019 à Komsilga, une conférence de presse, sur la commémoration de la JMDS et l’ouverture officielle du centre de transfusion sanguine de Ouahigouya. «Le don de sang et l’accès universel à des transfusions de sang sécurisé en tant qu’élément pour atteindre la couverture sanitaire», est le thème retenu pour cette année.

Le 14 juin de chaque année, le monde entier célèbre la Journée mondiale du donneur de sang (JMDS) et le Burkina ne s’aurait être en reste de cette célébration. Cette commémoration  instituée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), vise d’une part à remercier les donneurs de sang volontaires et non rémunérés pour le geste salvateur qu’ils font en donnant leur sang et d’autre part  à sensibiliser les populations sur la nécessité de faire don de leur sang pour garantir la qualité, la sécurité et la disponibilité du sang et des produits sanguins pour les patients. «Pour assurer la couverture sanitaire universelle, il est indispensable d’assurer une disponibilité permanente des produits sanguins sécurisés à travers un don de sang régulier», a déclaré la directrice générale du CNTS, Dr Téwendé Céline Alice Rosine Kiba Koumaré.

Selon elle, l’objectif de l’OMS à travers cette célébration est que tous les pays parviennent à répondre à la demande du sang et produits sanguins exclusivement auprès des donneurs de sang volontaires non rémunérés. «L’accès au sang et aux produits sanguins sécurisés en qualité et en quantité suffisante, demeure un impératif majeur dans notre pays», a ajouté la directrice générale. En outre, le Dr Kiba Koumaré a laissé entendre que le Plan national de développement économique et social (PNDES) prend en compte la problématique de la transfusion sanguine par la construction et l’équipement des centres régionaux de transfusion sanguine pour couvrir tout le territoire.

En effet, dans sa déclaration liminaire, elle a souligné que la transfusion de sang et de produits sanguins sont un acte médical qui permet de sauver des millions de vies chaque année. Par ailleurs, la directrice générale a noté que bien que les besoins de sang et des produits sanguins soient permanents, des différences dans les besoins selon les périodes se font observer. «La période allant de juin à octobre est dite difficile du fait de la recrudescence du paludisme sans oublier la faiblesse des collectes liée aux vacances scolaires», a-t-elle indiqué.

Dans la même veine, elle signale qu’en 2018, le CNTS a pu collecter 84 370 poches de sang et distribuer 70 334 produits sanguins aux malades. A l’entendre, les efforts consentis sont énormes mais la moisson demeure en deçà des attentes. «La transfusion sanguine joue un rôle essentiel et salvateur dans la prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant, des victimes d’accidents de la route, des victimes de conflits armés et terroristes ainsi que lors des catastrophes naturelles», a renchéri la DG du CNTS.

Omar SALIA

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR