Kaya: 4 civils tués par des hommes armés

Kaya: 4 civils tués par des hommes armés

Nuit meurtrière à Kaya dans le Sanmatenga (région du Centre-Nord). Des individus armés ont tué quatre personnes tous des civils dont un ancien conseiller municipal et son fils dans la nuit du 27 au 28 juillet 2022. Selon l’AIB qui cite des sources locales, la première attaque meurtrière a été perpétrée aux environs de 21 heures, à Pousmiouou  (zone non-lotie du secteur 6 de Kaya). Elle a visé un déplacé interne originaire de Dablo, ex-conseiller municipal et enseignant de profession et son fils élève admis à la dernière session du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) qui y ont perdu la vie. Cette incursion a également fait un blessé dans la même famille.

Quant à la seconde attaque, elle a été enregistrée au secteur 4 de Kaya et a également visé deux autres déplacés internes qui ont été tués. Ces deux attaques qui semblent avoir été coordonnées suscitent des interrogations. Si beaucoup de gens privilégient la thèse du règlement de comptes, d’autres par contre restent prudents quant au mobile de ces drames. Depuis quelques semaines, des alertes font état de la prégnance de la menace terroriste sur la ville de Kaya. Dans la mi-journée du mercredi 27 juillet dernier, des hommes armés ont intercepté l’infirmier-chef de poste du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Zorkoum, village situé à une dizaine de kilomètres de Kaya.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR