KKB, bientôt à La Haye et au Ghana : La locomotive de la réconciliation va s’ébranler

 KKB, bientôt à La Haye et au Ghana : La locomotive de la réconciliation va s’ébranler

Le ministre ivoirien de la Réconciliation, nommé en décembre, Kouadio Konan Bertin (KKB) s’apprête à mettre en route le train de la  réconciliation nationale. Deux mois après sa nomination, l’ancien député de Port-Bouet a décidé d’aller à la rencontre de certaines figures de proue du landerneau politique ivoirien.

Dans son viseur, Charles Blé Goudé et probablement l’ancien président Laurent Gbagbo. Dans les prochains jours donc, KKB se rendra dans un premier temps à la Haye puis peut être en Belgique où vivent respectivement les deux illustres prévenus de la Cour pénale internationale (CPI) en attente du précieux sésame les autorisant à rentrer au bercail.

Cette visite, confie-t-il, provient d’une «injonction» du président Alassane Ouattara qui lui aurait dit ceci : «Tu étais habitué à fréquenter Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé (…) Dépêche-toi d’aller les saluer». Cette seule phrase  qu’il attribue à Alassane Ouattara suffit pour affirmer que le locataire du palais de la présidence de Cocody a décidé de mettre son pays sur le chemin de la réconciliation. Ainsi, après son ancien mentor, Henri Konan Bédié qui l’avait reçu froidement il y a quelques semaines, KKB parlera à l’ancien ministre de la Jeunesse et l’ex-président ivoirien. 

Avant cette étape européenne, le ministre en charge de la Réconciliation nationale fera un saut au Ghana, où vivent plusieurs exilés de la crise postélectorale de 2011. A y voir de près, KKB part à la pêche pour la mission à lui confiée par le président Ouattara après sa réélection contestée au scrutin du 31 octobre 2020. Sans aucun doute, il s’agira pour lui de discuter des conditions de retour de tout ce beau monde contraint à l’exil après les évènements qui ont suivi l’élection d’octobre 2010 et autres tels que l’ancien chef rebelle tombé en disgrâce, Guillaume Soro et Cie.

C’est connu, restés loin de la terre de leur ancêtres, Laurent Gbagbo,  Charles Blé Goudé et tous ces anonymes qui ont fui la fureur des puissants du moment ne rêvent désormais que d’un retour paisible au pays. Comment se fera ce retour sous le sceau de la réconciliation.  Après l’échec de Charles Konan Banny à la tête de la  «Commission pour le dialogue, la vérité et la réconciliation» en Côte d’Ivoire de septembre 2011 à décembre 2014, KKB devra faire preuve d’ouverture et de stratégies pour accroitre ses chances de réussite.

En plus de recevoir les injonctions du président Ouattara sur les personnalités à rencontrer et les voyages à effectuer, l’enfant de Lakota devra aussi se montrer créatif et ingénieux pour conduire à bon port ce train de la réconciliation nationale qui vient de pousser ces premiers klaxons.

La rédaction

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR