Lancement du projet Backups solaires : Réduire sa facture d’électricité de 40 à 70% grâce au soleil

Lancement du projet Backups solaires : Réduire sa facture d’électricité de 40 à 70% grâce au soleil

Le ministre de l’Energie Bachir Ismaël Ouédraogo, a procédé au lancement des souscriptions du projet Backups solaires hier lundi 25 février 2019 à Ouagadougou. Diversifier les sources d’approvisionnement en énergie des ménages et des petites et moyennes entreprises, en développant l’énergie solaire est l’objectif de ce projet. Ayant animé une conférence de presse en marge de ce lancement, le ministre de l’Energie, a affirmé que ce projet est à même de réduire la consommation en énergie des particuliers de 40 à 70%.

Pour un ménage ou une petite et moyenne entreprise qui paie le kwh à 130 francs CFA en moyenne, l’installation d’un tel système permet d’obtenir le kwh à environ 50 francs CFA, toute chose qui lui permettra de réduire sa consommation de 40 à 70%. C’est ici l’avantage qu’offre le projet Backups solaires que vient de lancer le ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, à l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE).

Selon celui-ci, dans sa vision du développement inclusif, le gouvernement a fait de l’accès à l’énergie pour tous, une de ses priorités, avec une option claire d’investir dans les énergies renouvelables. Avec une ambition d’atteindre d’ici à quelques années une puissance disponible de 1 000 mw, un taux d’accès national à l’énergie de 45%, avec une part de 50% des énergies renouvelables dans le parc énergétique national, le gouvernement à travers le ministère qui a en charge l’Energie, mettra tout en œuvre pour que ce projet soit une réussite.

Ainsi, avec le meilleur ensoleillement en Afrique de l’Ouest et un fort potentiel de l’ordre de 5,5 kwh par mètre carré et cela par jour, ce projet ne pouvait qu’être la bienvenue au Burkina Faso. «Le projet Backups solaires, premier du genre dans notre pays, est une mesure forte et incitative menée par l’Etat, afin de permettre aux ménages, aux Petites et moyennes entreprises (PME)/Petites et moyennes industries (PMI) qui sont des maillons essentiels de nos populations et de notre économie, de se doter d’équipements solaires de qualité, certifiés et à même de couvrir leurs besoins énergétiques», a fait savoir Bachir Ismaël Ouédraogo.

En outre, les kits du projet Backups solaires sont des armoires énergétiques hybrides, mobiles, prêtes à l’emploi et faciles à installer, munies d’un système de stockage intégré, ces équipements sont parfaitement adaptés aux ménages et à la petite industrie. Le projet vise à faciliter cette frange de consommateurs pour l’acquisition de systèmes solaires photo-voltaïques avec stockage pour sécuriser leurs besoins énergétiques. «Nous vous rassurons que les équipements proviendront de grandes firmes répondant aux normes et certifications internationales.

En sus, les équipements seront installés par des sociétés agréées par mon département et garantis tout le temps que prendra le remboursement du prêt. Comme vous le savez, nous allons permettre aux souscripteurs de contracter un prêt solaire à taux zéro pour acquérir leurs équipements. La durée du remboursement est de 3 ans maximum avec un différé de paiement de 3 mois après la mise en service de l’installation solaire», précise le ministre.

Et de souligner que les modalités de remboursement du prêt seront proches des factures qu’honorent mensuellement les bénéficiaires de la Sonabel. Par ailleurs, le ministre de l’Energie entend d’aborder assainir le milieu des vendeurs d’installations solaires dans le but de les conformer aux exigences du projet. Il a également lancé un appel aux acteurs du secteur privé, car de son avis, le domaine du solaire est une opportunité d’affaires à ne pas négliger. Les prix des équipements prévus par le projet sont en conformité avec ceux du marché. Ils vont de 160 000 à 3 000 000 de francs CFA. En somme, les formulaires d’inscription à remplir sont à retirer au niveau de l’ANEREE.

Larissa KABORÉ

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR