Libération des quatre travailleurs de Huawei : les ravisseurs étaient cernés

Libération des quatre travailleurs de Huawei : les ravisseurs étaient cernés

Les circonstances de la libération des quatre travailleurs de la Société Huawei intervenue le samedi 24 novembre 2019 sont de plus en plus précises.

 Selon plusieurs sources qui se sont confiées à RFI, les ravisseurs ont été contraints de relâcher leurs otages à cause de la pression qu’exerçaient les Forces de défense et de sécurité (FDS) qui s’étaient lancées à la leur poursuite.

Ainsi, sentant la pression et l’étau se resserrer autour d’eux, ils ont vite fait de libérer les quatre captifs et de prendre la fuite.

Les mêmes sources indiquent que c’est à une trentaine de kilomètres de Sidéradougou (lieu de l’enlèvement) que les quatre travailleurs portés disparus la veille ont été retrouvés.

Auparavant, soit quelques mois avant cet incident, des opérations de sécurisation de la zone avaient été menées par les FDS dans ladite zone, pour démanteler les éventuelles cellules dormantes susceptibles de menacer la quiétude des populations de la localité.

Notons que l’opération de quadrillage de la zone a été réalisée grâce à des informations recueillies auprès des populations. 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR