Loi de finances rectificative 2019 : Adoptée à 85 voix favorables

Loi de finances rectificative 2019 : Adoptée à 85 voix favorables

Les élus du peuple ont adopté à 85 voix pour, le projet de loi portant loi de finances rectificative pour l’exécution du Budget de l’Etat, exercice 2019. C’était au cours de la séance plénière d’hier jeudi 10 octobre 2019, séance à laquelle a pris part le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement Lassané Kaboré qui a défendu ledit projet de loi.

La séance plénière de ce jeudi 10 octobre 2019 a été marquée par l’adoption à la majorité du projet de loi portant loi de finances rectificative pour l’exécution du Budget de l’Etat, exercice 2019 par les élus nationaux. Ils sont en effet 85 députés à avoir voté pour contre. 35 abstentions. Pour que ce projet de loi soit adopté, le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement Lassané Kaboré présent à l’hémicycle a défendu le dossier.

Afin donc d’amener les députés à adopter le projet de loi qu’il est venu leur soumettre, il fait cas du phénomène des déplacements internes des populations, qui a nécessité la mise en place d’un dispositif d’accueil, d’assistance et de prise en charge afin de leur assurer de meilleures conditions de vie. Il évoque également l’organisation des élections couplées de 2020 qui passe selon lui, par la révision des listes électorales, avec la participation des Burkinabè de l’étranger qui seront couverts par des opérations d’enrôlement. Au plan social, le ministre rappelle que le contexte est marqué par l’effort de guerre contre le terrorisme, avec la mise en place des opérations de sécurisation des zones à fort risque comme le Sahel, l’Est et le Centre–Nord. Pour le ministère en charge de l’Economie, tous ces éléments n’étaient pas pris en compte dans le budget initial.

Il rappelle donc que ce sont les raisons qui ont conduit le gouvernement à la proposition d’une loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du Budget de l’Etat, exercice 2019 afin d’intégrer tous les nouveaux éléments. Convaincu donc des arguments avancés par Lassané Kaboré, les élus nationaux ont adopté à la majorité le projet de loi.

 Rappelons que le niveau d’exécution globale du Budget de l’Etat exercice 2019, au 30 juin s’élèvait à 869 616 410 000 FCFA au titre des recouvrements des recettes et à 978 480 000 000 FCFA pour ce qui est des engagements visés de crédits de paiement. Les prévisions totales des recettes de 2019 s’élèvent à 1954 564 429 000 FCFA.

Edoé MENSAH-DOMKPIN

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR