Lutte contre le terrorisme : Le CEMGA menace de radiation tout soldat déserteur face à l’ennemi

Lutte contre le terrorisme : Le CEMGA menace de radiation tout soldat déserteur face à l’ennemi

La note de service fait toujours le buzz et alimente les débats dans les causeries. Et elle est du Chef d’état-major général des armées (CEMGA). Elle devra redonner la «rage de vaincre à nos soldats déployés dans certaines régions pour traquer les groupes terroristes qui écument notre pays et qui sont quelque peu touchés au moral» selon une source sécuritaire.

Voici ce qu’elle dit : «En application des lois et règlements militaires en vigueur au Burkina Faso, tout militaire des Forces armées nationales (FAN) engagé dans une mission opérationnelle, coupable d’abandon de son poste de combat en présence de l’ennemi, sera radié automatiquement des effectifs. Les chefs d’état-major de l’armée de terre, de l’armée de l’air et de la gendarmerie nationale, les commandants du groupements central des armées et de la Brigade nationale des sapeurs–pompiers, les sous-chefs de l’état-major général des armées, les directeurs centraux de service sont chargés chacun en ce qui le concerne , de l’application de la présente note de service». Selon la même source, une autre note de service interdirait du général de brigade Moïse Miningou a annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre des déploiements des officiers des forces armées sur les théâtres d’opération de soutien à la paix.

«Dans le cadre du renforcement de la défense opérationnelle du territoire national et pour assurer une plus grande disponibilité du personnel, les déploiements des officiers des forces armées nationales en qualité d’observateurs militaires et officiers d’état-major au sein des différentes Opérations de soutien à la paix (OSP) sont suspendues jusqu’à nouvel ordre», a informé le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Moïse Miningou dans une note datée du 4 février 2019.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR