Mali : l’agent infiltré qui avait permis de localiser Amadou Koufa a été exécuté

Mali : l’agent infiltré qui avait permis de localiser Amadou Koufa a été exécuté

Le démenti de sa mort avait fait des vagues au sein de la sous-région et du côté de l’hexagone dont la ministre des Armées, Florence Parly avait annoncé sa mort. Et pourtant, la réalité est tout autre, du moins à en croire la vidéo dans laquelle, il est apparu, il y a moins de deux semaines.  Amadou Koufa aurait réussi à fuir après le raid des militaires de la force Barkhane, selon une source au sein des renseignements maliens. Selon Jeune Afrique, l’agent infiltré qui avait permis de le localiser a été exécuté par les hommes du chef djihadiste. La vidéo de propagande sur laquelle apparaît Amadou Koufa a surpris les milieux sécuritaires à Paris et à Bamako. Pourtant, à la suite du raid que les militaires de la force Barkhane avaient mené le 22 novembre 2018, aucune preuve formelle de sa mort n’avait été apportée.

Le 28 février 2019, dans une vidéo d’une vingtaine de minutes, qui a d’abord circulé sur les réseaux internet djihadistes avant d’être reprise par la presse, Amadou Koufa a refait surface. Des images à la mise en scène savamment orchestrée, sur lesquelles il apparaît visiblement en bonne santé. On le voit aux côtés de deux autres personnes dont les visages ont été floutés. Dans ladite vidéo, les trois hommes quittent une forêt avant de se diriger vers un espace dégagé. Lunette sur le nez et barbe teinte en rouge, Amadou Koufa, assis à l’ombre d’un arbre, répond, en arabe, aux questions posées en arabe et en anglais par ses interlocuteurs. Il est difficile de savoir le lieu et la date de l’enregistrement de la vidéo, mais Amadou Koufa évoque des événements qui ont eu lieu après l’annonce de sa mort par la France et le Mali.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR