Mali : le MNLA adhère à un nouveau groupe indépendantiste

Mali : le MNLA adhère à un nouveau groupe indépendantiste

Réunie à Marrakech, au Maroc, du 16 au 18 février 2018, l’Assemblée mondiale amazighe, la nouvelle partenaire du MNLA, exige l’indépendance de l’Azawad comme unique solution au retour de la paix et de la stabilité dans «le Grand Sahara».

Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), membre influent de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), a adhéré à l’Assemblée mondiale amazighe (AMA), une organisation ethnolinguistique berbère dont la 9e assemblée générale s’est tenue à Marrakech, au Maroc, les 16, 17et 18 février 2018.  Ont pris part à cette assemblée les délégués d’associations amazighes des pays d’Afrique du Nord et de la diaspora, ainsi que les représentants de certains peuples indépendantistes tels que les Kurdes, les Catalans et, bien sûr, les séparatistes maliens du MNLA.

Au cours de cette session, il a été fait le point du combat pour l’indépendance des territoires revendiqués par les membres de l’organisation. A l’issue des travaux, il a été pris des résolutions pour chaque pays membre. Ainsi, l’Assemblée:

– affirme que la clé de la stabilité dans la région du Grand Sahara consiste à octroyer à la région de l’Azawad une autonomie politique élargie qui va permette à la population locale de s’autogérer, loin de l’exploitation adoptée par le gouvernement de Bamako ;

– confirme que la paix et la stabilité véritables dans l’Azawad passent par la reconnaissance de la composante amazighe touarègue et par l’édification d’un Etat civil, fédéral et pluriel;

– demande la mise en œuvre des dispositions et des principes des chartes internationales des droits de l’homme et des peuples, ainsi que le droit à l’autodétermination des peuples, au niveau politique, économique et culturel…

–  appelle les Nations unies et les pays occidentaux à faire pression sur le régime malien pour satisfaire tous les droits des Touaregs de l’Azawad;

confirme son soutien absolu aux Amazighes de l’Azawad jusqu’à satisfaction de toutes leurs revendications légitimes et appelle à la satisfaction des revendications de tous les Touaregs».

Ces résolutions prennent le contre-pied des engagements du MNLA  envers l’Etat malien et la communauté internationale. Signataire de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, le MNLA y déclare, en effet, son intention de respecter l’intégrité territoriale du Mali. Mais ce mouvement n’en est pas à son premier reniement. A maintes reprises, le MNLA a pris des engagements pour ensuite les rejeter. 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR