Manifestation M30 Naaba Wobgo au Burkina contre la politique française en Afrique : mi-figue mi-raisin

Manifestation M30 Naaba Wobgo au Burkina contre la politique française en Afrique : mi-figue mi-raisin

Conscientiser les populations sur les tenants et aboutissants des Accords de la France en matière militaire et économique avec le Burkina, œuvrer à rompre ces accords jugés obsolètes et veiller à l’application de la Résolution 1515 de 1960 donnant une souveraineté nationale et internationale au Burkina Faso, voilà l’essentiel qui pousse le Mouvement M30 Naba Wobgo cornaqué par Yéli Monique Kam a décrété des manifestations dans différentes villes du Burkina tous les vendredis devant l’ambassade de France, et ce pour demander aussi le départ de l’actuel ambassadeur Luc Hallade.

La première de cette série a eu lieu ce 12 août 2022. Ainsi à Bobo-Dioulasso, capitale économique du Burkina, les ouailles du M30 sont sorties pour crier leur ras-le-bol au «néocolonialisme français». Bravant l’interdiction de manifester, des Bobolais du M30 ont d’abord animé une conférence de presse, avant d’inviter les uns et les autres à battre le macadam. Dénonçant tantôt «l’impérialisme occidental», tantôt «exigeant la liberté et la souveraineté», ces partisans du M30 ont vitupéré contre l’Occident en particulier contre la France. In fine, le coordonnateur de ce Mouvement de la ville de Sya Nestor Podassé a invité le chef de l’Etat Paul-Henri Damiba à écouter la voix du peuple et est encore une fois revenu sur les propos de l’ambassadeur français qui avaient créé des quiproquos.

Mais si à Bobo, la manifestation a pu tant bien que mal se dérouler, il n’en fut pas de même à Ouaga où les manifestants ont été dispersés à coups de gaz lacrymogène par la police. La première responsable du M30, Yéli Monique Kam, a même été exfiltrée selon des sources proches du mouvement. Que dire de ce M30, né seulement il y a 2 semaines ? En vérité, il a la France en ligne de mire, ça fait tendance aujourd’hui, vu du Mali, et distillés sur la Toile par certains faux souverainistes.

Mais comment comprendre alors le M30 flétrit la France, on voit certains manifestants arborer des drapeaux russes ? Si tant est qu’on est contre le néocolonialisme, celui russe vaut-il mieux que le français ? Non, si l’heure est au panafricanisme, au souverainisme à tout crin, il faut être logique et conséquent ! Cette manifestation de Ouaga clairsemée d’ailleurs de l’avis même d’un des responsables devrait changer d’angle, c’est-à-dire qui cadre avec ce qu’il dénonce.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 1
  • comment-avatar
    TRAORE 1 mois

    Vous prenez position dans ce articles. Ce n’es pas un travail professionnel. Je ne suis pas du M30 mais je pense que personne ne demande une nouvelle colonisation (Russe) mais un partenariat gagnant gagnant, ce qu’on n’a pas avec la France. Avec la France c’est le néocolonialisme et le paternalisme et les gens veulent la délaisser pour ce comportement . Les Burkinabè ne sont pas naïfs, personne d’autre ne nous colonisara et ce n’est pas l’intention de la Russie mais elle veut des partenaires avec qui commercer avec qui devenir allié, avec qui construire un réseau gagnant gagnant pour contrer son isolement voulut par l’occident.

  • Aujourd'hui au Faso

    GRATUIT
    VOIR