Marché central de Bobo : Rébellion des commerçants contre le maire

Marché central de Bobo : Rébellion des commerçants contre le maire

C’est une autre forme de défiance de l’autorité que donne à voir la situation au grand marché de Bobo-Dioulasso.

Cinq jours après la décision du maire de la commune, Bourahima F. Sanou de relever Ibrahima Traoré de son poste de président du comité du grand marché, plusieurs membres dudit comité sont montés au créneau pour exiger l’annulation de la décision de suspension. C’était à une conférence de presse, qu’ils ont animée au cours de la journée du lundi 12 février dernier. Les conférenciers, composés principalement des membres du comité ont invité les commerçants à ne plus s’acquitter des taxes perçues par les agents communaux. Il s’agit pour eux, de contraindre le maire Bourahima Sanou à revenir sur sa décision. Rappelons que c’est le 6 février 2018, que le maire, à travers un arrêté, a décidé de la suspension du président du comité de gestion du grand marché pour mauvaise gestion.

Il lui est reproché entre autres, d’avoir procédé à la relecture des statuts de la structure sans les soumettre à l’approbation du conseil municipal. Aussi, il aurait relu l’organigramme de la structure en rattachant le service financier et d’autres services à la présidence de la structure. Il aurait également pris des actes financiers, notamment la signature de chèque et l’ordonnancement du budget de la structure. Toute chose qui, selon le maire, viole fondamentalement les textes ayant créé la structure. Pour succéder à ce dernier, Martin Coulibaly a été nommé pour assurer l’intérim du poste.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0