Mbougar Sarr, lauréat du  prix Goncourt 2021 : 100 ans après Batouala, l’Afrique subsaharienne enfin!

Mbougar Sarr, lauréat du  prix Goncourt 2021 : 100 ans après Batouala, l’Afrique subsaharienne enfin!

Sa consécration était attendue par les observateurs les plus avisés du monde littéraire qui le donnaient favori. «La Plus Secrète Mémoire des hommes», quatrième œuvre (opus) du jeune écrivain sénégalais, Mohamed Mbougar Sarr, a reçu le Prix Goncourt 2021.

Ainsi, ceux qui avaient misé sur cette œuvre ne se sont pas trompés. A 31 ans, ce jeune écrivain sénégalais fait son entrée dans le gotha de la littérature mondiale. Après l’édition de 2020, qui avait été réduite à une cérémonie organisée par visioconférence, cette année 2021, le mythique restaurant Drouant a une fois de plus sacrifié à la transition en accueillant le jury du Goncourt pour cette consécration.

La reconnaissance est à la hauteur de l’exploit car cette consécration fait de Mohamed Mbougar Sarr, le premier écrivain d’Afrique subsaharienne à inscrire son nom dans le palmarès de ce prestigieux prix. Depuis Patrick Grainville en 1976, il est également le plus jeune lauréat de ce prix. Après l’annonce de ce prix, le président Macky Sall a salué une «belle consécration qui illustre la tradition d’excellence des hommes et femmes de lettres sénégalais».

C’est connu, le Goncourt n’apporte pas un gros chèque à son lauréat (10 euros) mais il offre des plateformes et des tribunes certaines de vente de ses œuvres. A ce jour, on évalue les estimations à une moyenne de plus de 400 000 exemplaires vendus en librairie. C’est du reste ce qui importe dans le domaine littéraire. A travers ce jeune écrivain, c’est la littérature africaine qui vient d’être honorée. Année faste et bonne moisson pour les lettres en Afrique, moins d’un mois après le Prix Nobel de littérature remporté par le Tanzanien Abdulrazak Gurnah, le continent est de nouveau sur le toit de la littérature. Certes, il y a eu Batouala de Réné Maran en 1921, mais ce lauréat était un noir Français né à Fort-de- France. C’est pourquoi avec Mbougar, c’est l’Afrique noire qui est honorée en matière d’écriture. Aussi, cette reconnaissance historique est à saluer à sa juste valeur.

La REDACTION

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR