Ministère des sports – Karaté-do: La justice invalide la ligue du Houet à Bobo

Ministère des sports – Karaté-do: La justice invalide la ligue du Houet à Bobo

La Fédération burkinabè de Karaté-do serait-elle en passe d’être frappée d’une inégalité ? C’est bien la question que l’on se pose dans le milieu sportif, depuis que le tribunal administratif de Bobo-Dioulasso a jugé recevable, la demande d’annulation de l’acte administratif collectif intitulé : «Liste des clubs autorisés à prendre part à l’assemblée générale du district de karaté-do du Houet», formulée par l’association Temple du dragon.

En effet, en date du 26 avril 2018, le tribunal statuant publiquement, contradictoirement en matière administrative et en premier ressort, à travers son jugement n°77, a déclaré la requête de l’association Temple du dragon bien fondée et a par conséquent, prononcé l’annulation du «procès-verbal de l’AG du renouvellement du bureau exécutif du district de karaté-do du Houet», tenue le 15 avril 2017. Par ailleurs, le tribunal «condamne l’Etat burkinabè et la Fédération burkinabè de karaté-do à payer à l’association Temple du dragon, chacun la moitié de 500 000 F CFA, à titre de frais exposés et non compris dans les dépenses».

Et ce n’est peut-être pas tout, étant donné que pour les mêmes motifs, des clubs de Ouahigouya et de Ouaga ont attaqué la validité des élections ayant mis en place les ligues du Nord et du Centre. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il est fort possible que les clubs plaignants sortent vainqueurs de ces deux prochains jugements. Dans ce cas de figure, le ministère ne pourra que constater l’inégalité de la FBK, et agir en conséquence, même s’il doit le faire à contre cœur, au regard du bon travail entrepris par le nouveau président Oumar Yugo. A moins que le Ministère des sports (comme cela se murmure) ne fasse appel, question de prolonger le plus possible (pourquoi pas jusqu’à l’orée des prochaines élections, avancent certaines mauvaises langues) le sursis de la FBK. On se demande alors qu’elle sera la position du ministre Daouda Azoupiou ? Quoi qu’il en soit, ce verdict vient dénuder une fois de plus, l’échec du comité de transition dirigé par Jean Yaméogo. Nous y reviendrons avec plus de détails.

 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0