Mondial 2026 : Maroc Vs Amérique du Nord : Et si « les pays de merde » tenaient leur revanche ?

Mondial 2026 : Maroc Vs Amérique du Nord : Et si « les pays de merde » tenaient leur revanche ?

 

Après  la publication lundi dernier des dossiers des candidatures du Maroc et du trio Etats-Unis – Canada – Mexique, comptant pour l’organisation de la coupe du monde 2026, c’est aujourd’hui mercredi 13 juin, veille du début de Russie 2018, que les 207 fédérations, membres de la FIFA auront la lourde responsabilité de désigner le pays hôte.

Le Maroc, face à une coalition Canada- Mexique, conduite par les Etats-Unis, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un combat David contre Goliath. Pour cette première phase finale à 48 équipes, le trio USA-Canada-Mexique présente incontestablement le meilleur profil avec ses 16 villes candidates  et ses stades modernes déjà construits et prêts à abriter les match. A l’opposé, le Maroc prévoit 12 stades, dont certains ne sont qu’au stade de projet.

Cependant, le royaume chérifien ne manque pas d’arguments à même de séduire bien de pays européens et africains. Au-delà de sa forte présence économique et sportive au sud du Sahara, sa position géographique, son sens de l’hospitalité, la fiabilité de sa sécurité sont des atouts considérables.

Si ces aspects peuvent influencer positivement les pays européens à s’aligner derrière la candidature du Maroc, le pari n’est pas gagner sur le continent Africain. Les récentes actualités relatives aux faits avérés de corruption qui a ébranlé le football Ghanéen, renforce le scepticisme sur les conditionnalités de certains choix, dont ceux du lectorat africain.

De toute évidence, cette misère morale n’aurait pas échappée à Donald Trump. Fidèle à lui-même, le président américain a comme à son habitude, sauté pied joint dans le merdier mondial, avec pour force dissuasive, des menaces à peine dissimulées.  « Cela serait dommage que les pays que nous soutenons en toutes circonstances fassent campagne contre la candidature américaine. Pourquoi soutiendrions-nous ces pays quand ils ne nous soutiennent pas », avait -il tweeté, avant d’appeler ouvertement les pays africains à soutenir la candidature du trio candidat. « Nous regarderons très attentivement, et nous apprécierons toute l’aide qu’ils peuvent nous apporter pour cette candidature », avait –t-il lâché sans coup férir, lors d’une conférence de presse, tout en s’inventant un « partenariat économique de choix » avec le contient africain

Et pourtant, l’occasion est belle pour jongler avec la trompe du géant blond Yankee. Pleinement soutenue par le Maghreb, une solidarité du reste de l’Afriquue autour de la candidature du Maroc peut déterminer le choix du pays hôte de la coupe du monde 2026. Ne serait-ce que pour l’honneur et la dignité du continent, les fédérations Africaines, peuvent ce mercredi 13 juin, tenter de s’offrir le scalpe du Yankee mal-causeur, en faisant bloc contre ce chantage honteux qui puise sa source dans le peu de considération qui nous est abondamment servi depuis son installation à la maison blanche.

En fait, avec de telles inepties, Donald Trump a lui-même plombé la candidature du trio USA-Canada-Mexique. Et les « pays de merde » auxquels les portes du reste du monde se referment inexorablement les unes après les autres tiennent là, une forme de victoire mondiale, à même de réhabiliter un tant soit peu, sa dignité humaine. Malheureusement, en politique comme au sport, il faut bien plus pour racheter au diable, la probité de la plupart de nos dirigeants.

Hamed JUNIOR

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0